Les policiers allemands utilisent Facebook pour démasquer les mauvais conducteurs

La police allemande a trouvé un nouveau moyen de verbaliser tout en diminuant le risque d’erreur : les réseaux sociaux. Et c’est évidemment Facebook, qui est devenu l’outil privilégié de la maréchaussée germanique. C’est le Morgen Post, quotidien allemand, qui rapporte l’histoire.  Celle d’un conducteur de Hambourg qui refusait de payer une contravention pour excès de vitesse. Son motif : il n’aurait pas été au volant de son véhicule au moment des faits. Pour le confondre, la police n’a eu qu’à comparer le cliché du radar avec la photo de son profil Facebook : imparable.

Facebook au commissariat

Ce cas n’est pas isolé puisqu’il a permis à nos voisins d’Outre-Rhin d’apprendre que le recours à Facebook se généralisait dans commissariats. Les polices des  régions d’Hambourg, de Rhénanie et la Westphalie du Nord ont admis qu’il s’agissait d’un moyen désormais répandu puisqu’en Allemagne la loi oblige les forces de l’ordre à identifier clairement un contrevenant pour pouvoir le verbaliser.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
10 commentaires
    Votre commentaire
  • Quote:
    la loi oblige les forces de l’ordre à identifier clairement un contrevenant pour pouvoir le verbaliser.

    Et donc la photo du profil de Facebook est reconnue comme étant une preuve ???
    Je connais beaucoup de gens dont la photo du profil est un fake ...
    Pourquoi ils ne compareraient pas la photo avec celle de sa carte d'identité plutôt ?
    1
  • noldarnEt donc la photo du profil de Facebook est reconnue comme étant une preuve ???Je connais beaucoup de gens dont la photo du profil est un fake ... Pourquoi ils ne compareraient pas la photo avec celle de sa carte d'identité plutôt ?

    Entièrement d'accord.
    Toutefois, il me semblait déjà que pour contester une infraction, il fallait apporter la preuve que nous n'étions pas dans notre véhicule. Donc je ne vois pas trop comment ce conducteur a pu prouvé son "innocence" si c'était vraiment lui qui était au volant.
    0
  • micaubEntièrement d'accord.Toutefois, il me semblait déjà que pour contester une infraction, il fallait apporter la preuve que nous n'étions pas dans notre véhicule. Donc je ne vois pas trop comment ce conducteur a pu prouvé son "innocence" si c'était vraiment lui qui était au volant.

    Là tu parles de la législation Française : le cas en question est arrivé en Allemagne, la loi est certainement différente là bas !
    0