Facebook condamne le suicide virtuel

Depuis lundi, Web 2.0 Suicide Machine ne peut plus accéder à Facebook. Ce site prétendait supprimer durablement votre profil sur le réseau social. Un autre site nommé Seppukko devrait subir le même sort puisqu'il a écopé d'une lettre de mise en demeure adressée par Facebook.

Facebook aurait-il peur de perdre se membres ?

Pour le moment, le suicide virtuel a séduit 58 000 internautes qui ont fait appel au site Web 2.0 Suicide Machine.

Ce site permet de supprimer toutes informations personnelles, réseaux et pages Facebook, MySpace, Twitter ou encore Linkedln. Pour se faire, il suffit de fournir au site ses identifiants et mots de passe. Une action qui entrerait en contradiction avec les conditions d'utilisation de Facebook. Le réseau social rappelle par ailleurs que ceux « qui ne veulent plus utiliser ses services, peuvent désactiver leur compte ou le supprimer totalement. » Possible mais cette manipulation est assimilable à un parcours du combattant.

Qui supprime quoi ?

De plus, selon Web 2.0 Suicide Machine, les contenus de Profil sont « supprimés d'une manière similaire au vidage d'une corbeille sur un ordinateur. Cependant, les contenus supprimés peuvent persister dans des copies de sauvegarde pendant un certain temps. » Mais pour Facebook, ce sont les sites de suicides virtuels qui font une utilisation frauduleuse des données personnelles.

Seppuko voit plus loin. Selon lui, le but du suicide virtuel est même de "libérer le corps numérique, de la même manière que le seppuku [ou hara-kiri, ndlr] rétablit l'honneur du samouraï en tant que guerrier." Attention, toute suppression est définitive !

Comment se désinscrire de Facebook

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
9 commentaires
    Votre commentaire
  • brakbabord
    Tiens je ne connaissais pas ce site, c'est très intéressant.
    1
  • ridick91
    Pff facebook tien juste a ces client c'est tout ...
    4
  • sideciu
    Je comprend pas ce comportement naif de la part de Facebook, de garder le plus possible les comptes, quitte à faire faire des démarche de plus ne plus complexe et barbante pour pouvoir partir de là. Ce n'est pas une façon de faire rester les membres sur le site.
    D'abord facebook est hyper populaire et le resteras encore longtemps, même si certains veulent supprimer leur comptes, ensuite, on éviteras pas l'un des plus gros danger sur Facebook qui est d'avoir des photos ou l'on se trouve. Le nombre de personnes qui sont dans des photos sur ce site et qui n'on jamais pensé à s'y inscrire ...
    1