Création de la Fondation Fedora

Red Hat est un des précurseurs dans le domaine des distributions Linux. Le groupe au chapeau rouge est en effet l'un des premiers à avoir distribué le noyau, entouré de plusieurs paquetages à installer, le tout constituant un système d'exploitation complet. C'est également eux qui ont inventé le célèbre système de paquetage RPM (pour Red Hat Package Manager), dont la simplicité bien connue faisait faire à Linux un énorme pas en avant dans le monde de l'utilisation par le grand public.

Aujourd'hui, Red Hat s'est largement orienté vers les entreprises, avec des solutions tournées vers les réseaux ou la bureautique.
Red Hat est alors devenue une solution payante, avec un support et un développement exclusif à la distribution.

C'est pourquoi en 2002, l'éditeur se décide à créer une nouvelle distribution gratuite, celle-ci, et qui serait plus tournée vers le grand public, mais profitant de tous les avantages de RedHat.
Fedora est alors née, permettant à tous les utilisateurs d'avoir une distribution très proche de RedHat 9.0 (à l'époque) plus conviviale et avec les même avantages que la version entreprise.

S'en suit alors deux développements en parallèle pour l'équipe de RedHat : RedHat entreprise et Fedora Core. Bien que le développement de Fedora Core soit également grandement effectué par des développeurs tiers, ou des bénévoles, les problèmes au sein de l'équipe liés au développement de deux distributions en simultané n'étaient pas rares.

C'est pourquoi RedHat a pris la décision de séparer le développement des deux distributions en créant la "Fedora Foundation", une association à but non-lucratif et dont l'objectif sera de se consacrer uniquement au développement du projet Fedora, allégeant ainsi l'équipe de RedHat de cette charge.

"Red Hat fournira toujours un support financier et technologique, mais ce mouvement impliquera une participation plus large de la communauté dans les projets concernant Fedora" Affirmait l'entreprise Vendredi dernier.

L'entreprise serait d'ailleurs sur le point de mettre en place ce qu'ils appellent un Software Patent Common (comprenez Brevet Logiciel Commun) dans le but d'encourager le partage des brevets. L'entreprise s'est en effet positionnée contre les brevets logiciels et permet d'ailleurs d'utiliser ses brevets dans n'importe quel projet open-source.

Voilà une nouvelle qui ne peut que faire du bien à RedHat et à la future Fondation Fedora, l'expansion de cette nouvelle distribution devenant telle qu'un choix de cette envergure s'avérait inévitable.

Source : ZDNet UK
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire