Comment la Floride a interdit les ordinateurs et les smartphones par erreur

C'est en avril dernier que tout a commencé : l'état de Floride, aux États-Unis, a décidé de proscrire de son territoire tous les cybercafés qui avaient pour activité principale le jeu d'argent en ligne. Une loi a donc été votée, laquelle a entraîné la fermeture immédiate de 1000 cybercafés de ce genre. Sauf que... dans le lot, tout y est passé, même des établissements non concernés, comme le Miami-Dade's Incredible Investments, un cybercafé qui propose des services aux travailleurs immigrés.

Et ça ne s'arrête pas là : la loi en question a été établie dans l'urgence et se révèle finalement très floue. En conséquence, n'importe quel établissement proposant un accès à internet est concerné, et pas seulement : par extension, tout détenteur d'un ordinateur ou d'un smartphone peut être considéré comme délinquant. Pour l'instant, personne ne semble s'être fait arrêter pour détention et usage d'un ordinateur ou d'un smartphone, mais si la loi n'est pas annulée, cela pourrait bien arriver. Le propriétaire du Miami-Dade a porté plainte contre l'état de Floride, afin de faire annuler la loi en question. On lui souhaite de réussir rapidement, car pour un pays aussi "connecté" que les États-Unis, ce serait comme un retour à l'âge de pierre que de voir son PC ou son téléphone proscrits au quotidien.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires
    Votre commentaire
  • Ailla
    Comme quoi il y a aussi des imbéciles parmi les politiques...

    PS : (Ah on le savait déjà?)
    -1
  • Fnouc
    Bon... n'importe quoi, comme d'habitude sur ce site qui privilégie le sensationnalisme de bas étage plutôt que l'exactitude.

    Non, la phrase "tout détenteur d'un ordinateur ou d'un smartphone peut être considéré comme délinquant" est juste complètement fausse.

    Grosso modo la loi en question interdit les machines qui servent au jeu illégal. Le propriétaire du cyber café victime de cette loi a décidé de porter plainte, et essaye de faire annuler la décision en pointant du doigt que la définition des machines illégales est floue, puisqu'il est écrit que "tout appareil ou réseau permettant de jouer à des jeux illégaux" est visé, ce qui selon lui pourrait s'appliquer à n'importe quel ordinateur ou smartphone.

    Ma traduction est approximative, mon anglais n'est pas assez pointu sur le contenu de la loi exact et sur les subtilités de langages utilisées dans cette bataille jrudique, mais c'est l'esprit.

    Bref il n'est pas question de "retourner à l'âge de pierre" ou je ne sais quelle autre débilité (pardon mais ça m'énerve) écrite pour faire cliquer... Il n'a jamais été question d'interdire les téléphones et ordis...

    Ce sont des articles qui semblent écrits juste pour provoiquer des réactions épidermiques comme celle d'Ailla, en mode "ah on vit vraiment une époque horrible, les politiques sont tous des pourris et des incapables"...

    Bref on a le droit de prendre un peu de recul sur ce qu'on lit (mal) chez les confrères.

    Encore une fois pardon, mais ça me fout en l'air ce genre d'info "approximative" dont tout le monde se contente de plus en plus.
    0
  • Papounet17000
    Citation:
    Ailla , 10 juillet 2013 15:30
    Comme quoi il y a aussi des imbéciles parmi les politiques...

    PS : (Ah on le savait déjà?)


    Pas aussi mais toujours :)
    -1