France Telecom participe à la censure Internet en Éthiopie

Le gouvernement éthiopien a déployé, grâce à son unique fournisseur d’accès Internet Ethio Telecom, un système de censure du Net. Une mesure grave, dans laquelle France Telecom est directement impliquée.  La société assure en effet la direction de la société depuis deux ans.

Jean-Michel Latute, PDG d’Ethio Telecom, se défend en invoquant une « décision des ministères », assurant qu’ils n’ont « rien à voir là-dedans ». Ce qui ne l’empêche pas de noter le caractère pratique de la mesure : « ça nous aidera à éviter que des clients abusent, en téléchargeant pleins de films, par exemple. C’est un instrument très utile. » Un argument peu recevable, selon La Croix, qui précise que l’accès Internet en Ethiopie est cher et payé à l’usage, ce qui limite de fait les abus.

Le graphique publié par les activistes de Tor (à l’origine de la découverte et luttant contre la censure sur Internet) montre effectivement l’efficacité du système. A partir du milieu du mois de mai, le trafic s’effondre. D’après les spécialistes du collectif, la méthode utilisée ici est celle du DPI, « Deep Packet Inspection » (Inspection des Paquets).

                                                     

Il s’agit du dispositif le plus efficace pour contrôler Internet, puisque chaque paquet d’information diffusé sur le réseau est minutieusement analysé. La Chine ou encore l’Iran l’utilisent déjà, gage de son efficacité.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire