Le F-ADSL de Free a-t-il un avenir en France ?

Infos-du-Net.comNous vous parlions il y a peu de temps de la « nouvelle » technologie à l’étude chez Free : le F-ADSL.
Cela consiste à coupler plusieurs lignes téléphoniques pour en additionner les capacités, et ainsi atteindre, selon les tests de Free, jusqu’à 174 Mbits/s en réceptions et 18 Mbits/s en émissions.
Seulement, le petit point qui a levé le grand doute dans le communiqué de presse publié par Free, c’est la ligne précisant qu’aucune applications commerciale n’était pour l’instant à l’étude.
Pourtant, une technologie annoncée comme si performante et si peu coûteuse devrait tout avoir pour plaire, mais Free se refuserait à la mettre sur le marché ?
Nos confrères du Monde Informatique se sont posé la question et y apportent leur petite réflexion...

F-ADSL, en fait, ça veut dire Flan-ADSL ?

Quelles pourraient donc être les raisons poussant Free à ne pas commercialiser d’offres proposant cette technologie ?
Il faut pour cela tenir compte d’une contrainte, celle qui impose que l’installation d’une telle ligne pour un seul foyer nécessite d’avoir à disposition 4 à 6 lignes téléphoniques afin de les coupler.
Seulement, de telles ressources ne sont aujourd’hui pas disponibles, et il est trop peu probable de voir France Télécom apporter de telles modifications sur ses équipements sur la demande d’un concurrent.
Car en effet, si cette technologie permet d’atteindre des débits record en matière d’ADSL sans pour autant avoir besoin de dépenser des fortunes en infrastructure, il n’en reste pas moins que son application à grande échelle en France est largement bridée par ce facteur.
Toujours selon nos confrères du Monde Informatique, donc, l’avenir du haut débit par les lignes téléphoniques en France pourrait plutôt se situer au niveau du VDSL2+, sur lequel les concurrents du deuxième opérateur français lorgnent déjà...

Source : Le Monde Informatique
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires
    Votre commentaire
  • Dieu@IDN
    "4 à 6 lignes téléphoniques afin de les coupler."

    1. L'arcep ne sera jamais d'accord.

    2. C'est encore de l'asymétrique : poubelle.

    Non mais c'est vrai, si on voit les choses comme ça, avec 10 paires de plus on a 10 fois plus en débit... alors pourquoi se limiter? RI-DI-CULE

    On peut aller loin avec ce genre de raisonnement...
    0
  • jun
    Passe au F-DSL ca ne serait que ralentire l'inévitéble, à savoir le fiber to home...

    Qui plus est avoir plusieur pour un particulier en dégroupage partiel... C'est loin d'être économique...
    0
  • mauy
    Il ne faut pas forcément voir cela pour un particulier.

    La fibre à la maison coûte cher. Le prix de creuse au mètre est très élevé (lorsqu'il y a besoin de le faire).
    Cela peut éventuellement dépanner une entreprise ayant besoin d'un débit conséquent et dont les investissements pour poser de la fibre ne sont pas rentables.

    Maintenant, j'ai aussi du mal à croire que cela sera utilisé à l'avenir, mais bon, qui vivra vera.
    0