Free proteste contre l'attribution des licences 4G

Free a déposé auprès du Conseil d’État un recours contre le mode d’attribution des licences 4G. Selon la société, les modalités de paiement avantageraient les grands acteurs du marché.

Selon les informations recueillies par le Figaro, Free met donc en cause dans son recours le paiement immédiat de la licence demandé par le gouvernement une fois celle-ci attribuée. Cette méthode favoriserait selon le groupe fondé par Xavier Niel les grands groupes ayant une trésorerie importante par rapport aux acteurs plus modestes du secteur. Une audience est prévue au Conseil le 30 août prochain.

Free se joint ainsi aux recours déposés par Bouygues Telecom et plusieurs syndicats : le SNT-CGC représentant les salariés des opérateurs Bouygues Telecom, SFR et Free et la fédération de la métallurgie CFE-CGC représentant ceux des équipementiers comme Alcatel et Sagem. 

Des raisons très différentes

Les raisons respectives de chaque recours sont toutefois différentes. Bouygues Telecom estime que certains lots 4G créeront des interférences avec la TNT pour 20 % des foyers. La facture pour régler le problème sera à la charge de l’opérateur, Bouygues estime son montant entre 500 millions et 1,7 milliard d’euros.

Les syndicats quant à eux reprochent à l’appel d’offres de ne pas prendre suffisamment en compte la problématique de l’emploi et demande une clause de localisation des emplois découlant de ce nouveau marché en France.

Le dossier est sensible puisque le gouvernement espère tirer de l'attribution des licences au minimum 2,5 milliards d’euros, un somme encore plus importante en temps de crise et de recherche de nouveaux revenus. Le Conseil d’État devra trancher rapidement, la date limite de dépôt des dossiers étant fixée au 15 septembre.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • shooby
    ça y est, ils se sont remis en mode pleurnicheur (je laisse "mode calimero" a un autre ;) )
    0