4e licence mobile : Free dans les starting blocks

Maxime LombardiniMaxime LombardiniComme nous pouvions nous y attendre, Free n’a pas tardé à s’exprimer sur la récente annonce du premier ministre François Fillon d’attribuer une partie de la 4e licence mobile à un nouvel opérateur. Maxime Lombardini, directeur général de l’opérateur, a reçu cette décision comme une « très bonne nouvelle », et compte bien évidemment répondre à l’appel d’offres qui sera lancé prochainement.

Free est prêt


« Nous sommes très heureux de cette démarche volontariste et concurrentielle du gouvernement et de l’Arcep », a déclaré Maxime Lombardini. Il parle ainsi de « poursuivre la dynamique française dans les télécoms, c’est-à-dire qu’il y ait des nouveaux groupes acteurs de la convergence et que ce que l’on a réussi à faire dans le fixe se développe dans le mobile ».

C’est donc un discours de vainqueur que Free nous sert, alors même que l’appel d’offres prévu n’a pas encore été lancé. Le gouvernement veut trouver un quatrième opérateur avant l’été 2009, et Free semble déjà convaincu de remporter cette place tant convoitée. Ainsi, l’opérateur n’exclut pas de « devenir ce quatrième opérateur mobile dont la France a tant besoin », et trouve même cela « très légitime »...

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
7 commentaires
    Votre commentaire
  • Anonyme
    Mouai enfin faut voir si d'autres concurrent veulent rentrer sur le marché la licence va devenir cher !!! et le 4ème opérateur pourra utiliser les antennes des autres ??
    0
  • Rin-Kun
    Lors du derniers Apelle D'offre, seul Free était volontaire.
    0
  • Mika75016
    Dans la mesure où Free essaye aux yeux de tous d'obtenir cette licence depuis plus d'un an déjà, qui plus est dans le but avoué de faire un peu bouger les offres tarifaires en place, il faudrait se montrer sot pour supposer un brusque retour en arrière de leur part.

    L'intérêt de cette licence c'est la convergence fixe - mobile. Il n'y a donc que deux candidats possibles en + de ceux en place, un moyen-gros et un moyen-petit : Free et Numéricable. Sur ces deux candidats, un seul a bataillé jusqu'alors pour la mise en place de cet appel d'offre. Je serais DG de Free, j'aurais toutes les raisons de me montrer confiant.
    0