Freebox Revolution : "60 millions" se paye Free

L’association 60 millions de consommateurs monte au créneau contre Free et les délais de livraison de la Freebox Revolution.

« Ils ont passé la commande avant Noël. Ils en sont réduits à espérer une livraison avant le 14-Juillet. » Voilà comment l’association de consommateurs attaque son article. Ils sont plusieurs milliers ou dizaines de milliers d’abonnés, Free n’a pas souhaité leur préciser, à attendre leur Freebox Revolution. « L’opérateur semble compter sur la mansuétude de ses fervents freenautes », ajoute l’article. Puisqu’à côté de ce marasme, les nouveaux abonnés sont, eux, livrés en temps et en heure. Une chose est sûre, chez Free, la fidélité ne paye pas.

Free condamnable ?

Selon 60 millions de consommateurs, Free n’est pas en bonne position avec ces retards de livriaison. « Un retard aussi important, pour un matériel déjà vanté dans moult publicités, pourrait tomber sous le coup de la loi interdisant les pratiques commerciales trompeuses », argue l’association. Selon l’article L. 121-1-1 du code de la consommation, « proposer l’achat de produits ou la fourniture de services à un prix indiqué sans révéler les raisons plausibles que pourrait avoir le professionnel de penser qu’il ne pourra fournir […] les produits ou services en question […] pendant une période et dans des quantités qui soient raisonnables compte tenu du produit ou du service, de l’ampleur de la publicité faite […]. »

Dès lors, si la Répression des fraudes s’intéressait à son cas, Free risquerait 37 500 € d’amende auxquels pourraient s’ajouter « 50% des dépenses de la publicité ou de la pratique constituant le délit (article L. 121-6 du code de la consommation). »

Interrogé par 60 millions de consommateurs, Free a laissé entendre que tout rentrera dans l’ordre dès le début de l’été. A juste titre, l’association rappelle que l’été commence le 21 juin.