Un système GSM à énergie solaire

VNL , une société Suédoise et Indienne, annonce la mise au point d’un système de réseau GSM fonctionnant entièrement à l’énergie solaire. Elle compte l’utiliser pour apporter la téléphonie mobile dans les campagnes des pays en voie de développement. Il sera testé en Inde, par la compagnie propriétaire des infrastructures télécom locales.

120 watts maximum pour une antenne GSM

La consommation de ces antennes, baptisées WorldGSM®, a été réduite au maximum, variant de 50 à 120 watts. La compagnie affirme qu’un système classique a besoin de 3000 watts. Des panneaux solaires suffisent pour alimenter entièrement l’antenne ainsi qu’une batterie qui peut durer jusqu’à 72 heures. Son coût est également adapté aux pays modestes puisque VNL annonce un prix quatre fois moins élevé qu’une antenne GSM classique. L’entreprise met également en avant son faible impact sur l’environnement.

Un énorme marché

Malgré ces arguments et les images du site officiel de la société que l’on croirait presque sorties d’une ONG, il s’agit bien d’une entreprise à but lucratif. « Il s’agit d’un énorme marché inexploité » estime la firme. L’inde est, d’après un consultant de Frost & Sullivan, le marché qui grandit le plus vite au niveau des télécom. Si ces antennes fonctionnent comme prévu, ce sera sans doute une grande avancée technologique pour les campagnes. Reste à trouver un téléphone portable à énergie solaire avec un coût à la portée des habitants.