Google demande pardon aux auteurs chinois

Google vient de présenter ses excuses à l’association des auteurs chinois, pour avoir scanné et publié une série de livres, sans la permission de leurs auteurs ou des maisons d’édition.

Google répare son erreur

Le moteur de recherche a accepté de publier la liste des livres scannés durant les dernières années et explique qu’il a manqué à son obligation de communication avec les associations compétentes. Il va aussi rédiger un accord qu’il proposera à l’été prochain et qui facilitera les relations entre les auteurs chinois et Google. La firme californienne explique aussi qu’elle n’a publié que des petits extraits des livres dont les auteurs n’avaient pas expressément donné leur accord. De plus, elle explique que plus de 50 auteurs ont donné leur permission pour inclure un total de 60 000 livres dans le programme de Google visant à numériser le savoir.

Un premier pas vers une entente avec les auteurs

Cette réaction de Google fait suite au procès de Mian Mian, le premier écrivain chinois à avoir porté plainte contre la firme pour violation de la propriété intellectuelle. Elle semble avoir apaisé les différents représentants des auteurs qui ont affirmé que cette solution répondait à leur attente. Le père d’Android semble donc avoir gagné une bataille, mais Google Books doit encore faire face aux mécontentements français et américains et allemands, qui restent plus virulents (cf. « Numérisation des livres : la justice française condamne Google »).

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
6 commentaires
    Votre commentaire
  • Dr_cube
    50 auteurs ont écrits 60000 livres ? Ca fait 1200 livres par auteurs. Ya pas à dire ils sont productifs les chinois !
    5
  • shooby
    Si même la litterature se fait à la chaine !
    0
  • Exoseth
    C'est écrit "plus de 50 auteurs"... Mais bon j'avoue que le nombre de livre est impressionnant.
    0