Des Google Cars dans vos garages d'ici cinq ans ?

Les voitures autonomes de Google pourraient bien arriver dans vos garages plus vite que vous ne l'auriez imaginé. Selon Anthony Levandoswki, un responsable du projet qui s'est exprimé à l'occasion d'une conférence à Washington, il serait possible de voir une commercialisation de ce type de véhicule d'ici 5 ans. Ces autos testées sur plus d'un demi-million de kilomètres depuis plus de trois ans n'ont pour l'instant jamais connu d'accident dans un fonctionnement autonome.

Si cette date laisse enthousiaste, elle n'en demeure pas moins un peu optimiste. Google n'est pas un constructeur automobile, il ne proposera par conséquent pas de voiture : c'est sa technologie qui sera équipée sur des véhicules d'autres grandes marques. Sauf que la firme californienne n'est pas la seule à travailler sur de tels dispositifs. Au CES 2013, Lexus et Audi ont fait des démonstrations de voitures équipées de systèmes similaires. Comme souvent, le principal souci des acteurs de ce futur marché sera d'y arriver en premier. 


Des problématiques diverses


Google devra donc s'assurer que l'ensemble de son équipement sera prêt à être assemblé aux véhicules d'une marque avant que celle-ci ait terminé ses propres solutions. La totalité des pièces qui sont installées sur la Google Cars est estimée à environ 150 000 dollars, la plus chère étant le Lidar, ce dispositif de télédétection laser à 360 degrés placé sur le toit de voiture (70 000 dollars !). Il va alors également falloir résoudre la problématique du coût.

Mais avant d'en arriver là, Google devra surtout s'affairer à faire évoluer la législation en matière de véhicule autonome. À l'heure actuelle, seuls deux états américains les tolèrent sur leurs routes, le Nevada et la Californie depuis le 24 septembre dernier. Le challenge de la Google Car d'ici 2018 est donc double pour son géniteur : industriel et légal. 

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire