Le rachat de DoubleClick par Google contraire à la loi antitrust?

Logo Google Le rachat de DoubleClick par Google, le 16 avril dernier, avait fait couler beaucoup d’encre. Pas seulement sur les 3,1 milliards de dollars engagés dans la transaction, mais aussi sur le prétendu bond en avant que devait générer cette acquisition pour le géant de la Sillicon Valley.

Données personnelles des utilisateurs

Tout ce battage médiatique a fini par arriver jusqu’aux oreilles de la FTC (Federal Trade Commission), l’autorité en charge de la concurrence aux Etats-Unis. Le New York Times révèle, aujourd’hui, que l’institution a entamé une enquête sur ce rachat suite aux plaintes des associations de défense des libertés civiles.

LA FTC devrait se pencher sur la façon dont Google gère les données personnelles des utilisateurs (informations recueillies lors des opérations effectuées sur son moteur de recherche). Les associations de défense des libertés civiles soupçonnent le géant de s’être intéressé à DoubleClick pour mieux tirer partie de leurs données confidentielles.

L’analyse : L’activité incessante de Google sur les marchés financiers fait grincer des dents et pas seulement chez Microsoft. Alors que la Commission européenne se penche actuellement sur les pratiques de la société, en matière de protection de données, cette enquête de la FTC est un nouveau coup dur. Rien n’indique, pour autant, que Google en sortira fragilisé.