Google s'attaque à la téléphonie

Logo Google Jamais à court de projets, Google vient de faire son entrée dans le monde de la téléphonie. Le moteur de recherche ne va, bien sûr, pas se muer en constructeur de téléphones mais se positionner sur le secteur des services liés à la téléphonie. L’arrivée de Google dans le secteur s’est faite, comme souvent, par le biais d’un rachat. Cette fois-ce, c’est la SSII californienne GrandCentral qui est tombée dans l’escarcelle du géant du web.

Bientôt sur iGoogle ?

Fondée en 2005, par le duo franco américain, Craig Walker / Vincent Paquet, la société s’est développée autour d’une idée porteuse consistant à proposer un service de numérotation unique pour tous ses clients qu’ils aient un téléphone fixe ou mobile. Ce numéro unique et universel est attribué à vie et il reste la propriété de l’abonné qu’il déménage ou qu’il change d’opérateur.

Dans la pratique l’abonnée se voit offrir un accès à une interface web sur laquelle tout les paramètres de ses téléphones sont réglables (message d’accueil, transfert d’appel, messagerie, etc.). Limité au continent Nord-américain, pour le moment, ce service est gratuit jusqu’à trois numéros. Au-delà, l’abonnement tourne autour de 10 €. Seule inconnue de cette affaire, la somme déboursée par Google pour s’adjuger ce service qui pourrait bientôt se faire connaître de ce côté-ci de l’Atlantique.

L’analyse : Google se diversifie, certes, mais dans l’optique de proposer des services toujours plus complets à ses utilisateurs. La technologie développée par GrandCentral n’a d’autre perspective que d’être intégrée aux outils de messagerie Gmail et Gtalk du moteur de recherche. En mondialisant ce procédé, Google fera, à coup sûr, fructifier son investissement.