Quand la Google Toolbar se prend pour un spyware

Le principe de la Google Toolbar est de fournir à l’utilisateur quelques raccourcis et liens vers les services de Google, mais aussi de relever ses habitudes de navigation et de les transmettre à la société, ce dont Google ne s’est jamais caché. Le souci, c’est que le fait de désactiver cette Google Toolbar ne produirait pas l’effet recherché, à savoir qu’elle enverrait toujours à Google toutes les données de l’utilisateur à son insu. Une aberration qui a depuis été réparée.

Une Toolbar un peu trop curieuse

C’est un chercheur de l’université de Harvard, Benjamin Edelman, qui a découvert cette anomalie dans l’application de Google. Même désactivée, celle-ci continuait en effet de communiquer avec les serveurs de Google, et notamment d’envoyer un certain nombre d’informations sur les habitudes de navigation de l’internaute. Si les utilisateurs acceptent, lors de l’installation de la Google Toolbar, que celle-ci relève ce genre d’information, c’est uniquement lorsqu’elle est active et apparente dans le navigateur.

Pour Benjamin Edelman, la seule façon efficace d’empêcher la Google Toolbar de communiquer ces informations à Google est de désinstaller purement et simplement l’application. De son côté, Google explique qu’il s’agit d’une erreur. L’entreprise, de plus en plus montrée du doigt sur la question du respect de la vie privée, a ainsi rattrapé l’affaire en publiant rapidement une mise à jour qui corrige ce qu’elle explique comme un bug du logiciel. Avec la nouvelle version, tout rentre donc dans l’ordre.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
4 commentaires
    Votre commentaire
  • Sundevil
    Un peu grosse l'erreur :/
    2
  • BlackPage
    Toolbar = vérole quelle que soit sa provenance !!
    1
  • Wunder
    Faut pas nous prendre pour des abrutis finis non plus !
    0