Google passe outre les règles de l'AppStore

La recherche vocale dans Google Mobile pour iPhoneEn lançant l’AppStore pour iPhone, Apple a imposé un certain nombre de règles aux développeurs. Parmi elles, nous retiendrons surtout qu’il est interdit de créer une application reproduisant une utilisation du téléphone déjà permise dans ses fonctions de base (comme la téléphonie, en VoIP ou non), mais aussi que les développeurs ne doivent pas utiliser des API non documentées par Apple, et se cantonner à ce que la marque préconise et fourni avec son SDK.

C’est cette dernière règle que Google a avoué ne pas avoir respecté en développant une version de Google Mobile pour iPhone.

Des API interdites sur iPhone

Le kit de développement de l’iPhone dispose de plusieurs interfaces de programmation, que les développeurs doivent utiliser pour créer leurs programmes. Il est ainsi interdit d’utiliser des API provenant d’ailleurs ou non documentées par Apple. Ce n’est pourtant pas ce qui a arrêté Google, qui vient de rendre disponible une nouvelle version de son application Google Mobile. Celle-ci propose une fonction de recherche vocale basée sur la détection de proximité, une fonction qu’Apple n’a pas documentée dans son SDK.

Il faut savoir que l’utilisation d’une telle API peut entraîner des problèmes de fonctionnement de l’application si Apple décide de mettre son téléphone à jour et de changer le comportement de certaines fonctions. De plus en plus de développeurs semblent pourtant prendre le risque, faisant fi des recommandations d’Apple. Il reste désormais à savoir si Apple a été averti, d’une manière ou d’une autre, de cette dérogation que Google s’est octroyée, d’autant que le géant du Web ne semble pas être le seul à contourner cette règle.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
20 commentaires
    Votre commentaire
  • brakbabord
    C'est quand même hallucinant cette interdiction de développer certaines applications. Vivement les téléphones basés sur Android.
    1
  • Sundevil
    C'est bien et mal à la fois. Mal car ça limite le nombre d'appli et bien parce que ça filtre ces applis justement.

    Imagine qu'il laisse passer toutes les applis. Une d'elles pourrait très bien prendre tes données personnelles (contact, mail, ...) et les envoyés sur un serveur pour en faire je ne sais quoi.
    1
  • jun2
    Ou pire, imaginez qu'on surveille le contenu de vos mail pour cibler la publicité que vous verrez...
    1