Google Street View et la police unis contre le crime

Plus besoin de caméras: Google surveille les rues. Une chance pour un petit hollandais qui s'était fait voler sa bicyclette et son portable. Google Street View a permis aux policiers d'arrêter les voleurs.

Trahis par Google

En parcourant l'outil de Google plusieurs mois plus tard, l'adolescent a aperçu une photo de lui-même, entouré des deux hommes qui l'auraient ensuite forcé à descendre de vélo pour lui voler son portable. Il a donc prévenu les autorités. La police a envoyé une requête à Google pour obtenir les clichés sans le floutage des visages garantissant l'anonymat des personnes.

Une première

Il s'est avéré que les deux hommes étaient en fait des jumeaux, dont l'un était déjà suspect plusieurs délits du même type. Ils ont donc pu être arrêtés. Pour le porte parole de la police hollandaise, « c'est la première fois » que des photos provenant du moteur de recherche ont permis de résoudre une affaire.

Un œil sur la rue

Depuis le début de son existence, Google Street View a enregistré plusieurs plaintes de personnes estimant intrusif le regard des voitures Google, qui mitraillent les passants de photos sans leur demander leur avis. Si cet exemple ravira leurs détracteurs, il apportera aussi de l'eau au moulin de ceux qui voient en Google un Big Brother en puissance.

Les clichés insolites de Google Street View

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires
    Votre commentaire
  • minhnhat
    je ne vois pas l'interêt de voler un vélo avec une roue avant tordue !
    -1
  • virgrennes
    Malheureusement, il s'agit bien d'un cas de Big Brotherisme grandissant. Mais comment lutter quand nos rues sont truffées de caméras de soit-disant surveillance qui ne servent pour ainsi dire jamais à protéger les gens (je connais des gens qui se sont fait agresser sous les yeux d'une caméra sans voir d'aide arriver, ce n'est pas une parole en l'air ni de la diffamation)
    et que dire du fait d'être obligatoirement d'accord avec le fait d'être filmer sous prétexte que l'on est dans un évènement qui lui est filmé ...

    Je n'attends pas de réponse, j'ai vu un journaliste fixer ostensiblement sa caméra sur une personne "atypique" lors d'un évènement et avoir le culot de lui répondre qu'il ne le filmait pas en particulier, devant tant de mauvaise fois c'est inutile de discuter.

    Et quand on essaie on se fait de toute façon railler ou insulter ou disputer.
    Ce n'est pas non plus une parole en l'air, j'en ai déjà fait les frais.
    1
  • Anonyme
    La liberté étant par définition une chose évanescente à géométrie variable, il est vain d'espérer tomber d'accord avec quiconque sur ce sujet, mais il n'en est pas moins vrai qu'il y a lieu de s'inquiéter des incessantes dérives totalitaires auxquelles nous assistons bon gré mal gré. Et ce n'est pas fini... on nous promet des "insectes" électroniques aux yeux de Lynx... Souriez !....
    0