Google Chrome 25 : nouvelle version et reconnaissance vocale finalisée

Nous l’évoquions le mois dernier, le navigateur Google Chrome intègre désormais nativement un module de reconnaissance vocale. La toute dernière édition du browser, la 25.0.1364.97 plus précisément, propose en effet un outil permettant à tout utilisateur de lui « parler ». Le logiciel exploite pour cela la technologie Web Speech API.

Pour l’instant, il n’existe qu’un seul site exploitant cette fonction, et c’est l’œuvre de Google. Il s’agit juste d’une démonstration des possibilités offertes par le moteur de reconnaissance vocale, rien de plus. Mais gageons que les développeurs suivront et permettront rapidement de naviguer sur site à la voix uniquement, de passer une commande sur un site marchand, etc. La page en question est accessible ici : la démo technologique est disponible dans 32 langues (sans compter les variantes), dont le français. Certes, il n’est pas très évident de dicter ne serait-ce qu’un court paragraphe : il n’y a aucune prise en compte de la ponction, ni de possibilité de revenir sur les derniers termes afin de les effacer. Néanmoins, le moteur semble avoir fait quelques progrès et reconnaît de mieux en mieux les mots de notre langue.

Un sans-faute, ou presque : une seule erreur s'est glissée dans cette phrase (''il'' à la place de ''et'').Un sans-faute, ou presque : une seule erreur s'est glissée dans cette phrase (''il'' à la place de ''et'').


Enfin, dernier point : comme annoncé le mois dernier, cette nouvelle version voit la désactivation par défaut de toutes les extensions non issues du Chrome Web Store. Il est possible de les réactiver manuellement, mais un message alerte l’utilisateur de la dangerosité de l’action, les extensions chargées ici et là étant bien souvent sujettes à des problèmes de sécurité.



Télécharger Google Chrome 25 pour Windows
Télécharger Google Chrome 25 pour Mac OS X
Télécharger Google Chrome 25 pour Linux

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire