Greenpeace : Amazon, Apple et Microsoft dans le colimateur

Greenpeace pointe du doigt Amazon, Apple et Microsoft pour leur utilisation d'énergies sales dans le stockage des données en ligne.

Dans un rapport publié mardi 17 avril, l'organisation écologique évoque les problématiques énergétiques du cloud computing, ce système qui permet aux internautes et possesseurs d'appareils connectés de stocker leurs donner sur un support dématérialisé. Ce stockage s'effectue dans des centres de données composés de plusieurs milliers d'ordinateurs. Ces derniers peuvent consommer « l'équivalent d'environ 250 000 foyers européens environ pour certains d'entre eux », explique Greenpeace.

Mais voilà, toutes les entreprises qui ont recourt à ce système de sauvegarde n'utilisent pas les mêmes énergies. Amazon, Apple et Microsoft« n'accordent pas suffisamment d'attention à la provenance de l'électricité qu'elles consomment et continuent d'avoir largement recours aux énergies sales. »

« On adore nos iPhone, ils nous facilitent la vie, mais ils ne doivent pas rendre les choses plus difficiles pour la planète », poursuit Casey Harrell de Greenpeace.

D'un autre côté, trois autres entreprises récoltent les louanges de l'organisation écologique. Yahoo!, Google et Facebook font montre d'investissement dans l'utilisation d'énergies renouvelables, d'après le rapport de Greenpeace.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires