Greenpeace remonte les notes d’Apple mais maintient l'alerte


L’organisation de lutte en faveur de l’environnement Greenpeace vient de mettre à jour ses notes concernant Apple. L'évaluation écologique de la firme de Cupertino a été revue à la hausse depuis le printemps dernier, suite notamment aux déclarations et promesses récentes sur la nature des sources d’énergie de ses data centers. Mais l’organisation ne veut pas s’arrêter là et adresse une feuille de route à la marque à la pomme afin de tenir ses engagements de ne recourir qu’à des énergies renouvelables d’ici 2013.


Le charbon en ligne de mire


Le charbon est la cible numéro un des critiques de Greenpeace envers Apple, une bonne partie (50 à 60%) de ses fournisseurs continuant d’alimenter leurs usines à l’aide de ce minerai. À l’heure actuelle, quatre centres d’Apple sont déjà 100% verts depuis des années : en Californie, au Texas, en Allemagne et en Irlande.


Le tableau ci-dessous compare les différentes notes attribuées à la plupart des acteurs du marché. Du côté des mauvais élèves, Twitter et Amazon restent en bas de l’échelle fixée par Greenpeace.


Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
7 commentaires
    Votre commentaire
  • micaub
    En même temps, c'est un peu un classement pipé... La preuve, ils distinguent le nucléaire des "énergies propres" alors même que le nucléaire se révèle souvent plus propre que nombreuses énergies dites renouvelables (je ne prendrai que l'exemple du solaire et ses panneaux en silice non recyclables et qui fonctionnent en moyenne 10 ans)...
    Ceci n'est aucunement un appel au débat sur les pour et les contre des différentes énergies, c'est juste une constatation sur le parti-pris de Greenpeace...
    1
  • techboy
    Leur recyclage est peut-être impossible, il n'empêche que leur élimination est peut-être plus propre que l'enfouissement des déchets nucléaires...
    0
  • micaub
    Anonymous a dit :
    Leur recyclage est peut-être impossible, il n'empêche que leur élimination est peut-être plus propre que l'enfouissement des déchets nucléaires...

    Peut-être, peut-être pas... Tout est question de point de vue.
    Mais je ne suis pas certain que ce soit le lieu pour un tel échange d'opinion.
    0