HADOPI : les dernières heures d'Albanel ?

Le but d'HADOPILe but d'HADOPI

La semaine dernière, Christine Albanel vivait les pires heures du projet de loi HADOPI. Accepté au Sénat, ce texte sur le piratage a tout simplement été rejeté à l’Assemblée Nationale le 9 avril. 

Prête à partir

De cette défaite, la ministre de la Culture voudrait en tirer les conséquences. Dans une interview accordée au Figaro, elle annonce qu’elle pourrait donner sa démission si son projet de loi ne passait pas en seconde lecture. Cette seconde opération devrait avoir lieu après les vacances de printemps. L’UMP a d’ores et déjà prévu de se réunir le 28 avril afin de se souder et faire bloc contre l’opposition. L’hémicycle devrait donc retrouver des couleurs lors du second passage de la loi à l’Assemblée Nationale.

Un Président mécontent

Christine Albanel n’est pas la seule à jouer sa place dans cette affaire. Elle est suivie de près par Roger Karoutchi, secrétaire d’État aux Relations avec le Parlement. Tous deux ont été rabroués par Nicolas Sarkozy. Le Président de la République a caractérisé les évènements du 9 avril « d’amateurisme. » Pour lui, « ce qui s’est passé n’est pas professionnel. C’est lamentable. » À travers ces paroles fortes, on imagine bien que les principaux intéressés doivent être au fond de leurs souliers.

Rappelons qu’un collectif  formé d’internautes, de politiciens et d’artistes a prévu une manifestation à Paris le 25 avril à 14 heures afin de protester contre le projet de loi HADOPI. Ce dernier repassera en seconde lecture le 28 avril en lieu et place de la lecture d'un texte de loi sur l'inceste, jugé moins important.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
22 commentaires
    Votre commentaire
  • noldarn
    Citation:
    Dans une interview accordée au Figaro, elle annonce qu’elle pourrait donner sa démission si son projet de loi ne passait pas en seconde lecture.

    Ouais, elle ne se mouille pas beaucoup quand même : même si ils ne sont pas tous d'accord dans la majorité, ils ne devraient pas réitérer la bêtise de l'autre jour (manque de mobilisation) et la loi sera votée ...
    Sinon perso ce qui me gêne en ce moment c'est la présentation faite dans les médias : ils donnent à penser (à ceux qui ne se sont pas intéressés au sujet) que ceux qui sont contre cette loi sont "pour le téléchargement illégal" ...
    Aucune interview d'un anti hadopi autre qu'un politicard qui n'y connait rien !
    4
  • AliBABA94
    De toute façon, elle finira par passer.
    2
  • Mika75016
    Les dernières heures d'Internet en France surtout ... J'imagine mal 100 000 internautes dans les rues de Paris, sachant qu'il y en avait 100 la dernière fois (on approche les 1000 inscrits là, quand même ...)
    0