HTC livre certains One S avec des processeurs vieillissants


Avis aux possesseurs d’HTC One S, ainsi qu’à ceux qui souhaiterait en acquérir : selon les modèles, il se peut que les puces embarquées ne soient pas les mêmes. La fiche technique originelle parlait d’un Snapdragon S4, dernière génération de SoC Qualcomm. Au programme, processeur double cœurs d’architecture Krait, cadencé à 1,5Ghz, accompagnés d’une puce graphique Adreno 225, le tout gravé en 28 nm.


Seulement, le fondeur a quelques difficultés pour faire face au succès de ses puces. Par conséquent, face aux retards de livraisons et pour éviter de devoir augmenter ses délais, HTC l’a remplacé sur certains appareils. En lieu et place du S4, c’est la génération précédente qui est présente : le SnapDragon S3, dont la fiche technique n’est pas vraiment la même : deux cœurs d’architecture Scorpion cadencés à 1,7 Ghz, une puce graphique Adreno 220 et une gravure en 45 nm.

L’Europe, mais aussi certains pays de l’Asie-Pacifique sont touchés par le problème. Le seul moyen de savoir quelle puce est embarquée sur son appareil est d’utiliser un logiciel permettant de connaître la fréquence du processeur. La fiche produit parle désormais d’une fréquence comprise en 1,5 et 1,7 Ghz.


Une histoire qui rappelle Samsung avec le Galaxy S2, décliné en plusieurs références, et dont les performances variaient sérieusement. Dans le cas de HTC, des benchmarks réalisés sur Eprice montrent des résultats relativement similaires. Reste la question de l’autonomie, la puce S4 étant beaucoup plus économe que son prédécesseur.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • squirrel
    Dans la course effrenée à l'ultra nouveauté, les constructeurs oublient que, derrière, il faut produire.
    C'est une pratique détestable surtout quand on voit le battage qui est fait à l'heure actuelle autour de la vitesse d'horloge d'un processeur qui serait "indispensable" pour faire tourner une application qui, naguère, n'exigeait qu'un simple core, excusant par là-même une autonomie ridicule.
    0