HTC attaque l'iPad 3 et l'iPhone 5

La guerre des brevets vous avait manqué ? Bonne nouvelle, HTC semble déterminé à écrire un nouveau chapitre. Il s'agit cette fois de deux brevets détenus par la société taïwanaise, qu'Apple violerait avec l'iPad 3 et potentiellement l'iPhone 5


Ces brevets sont relatifs aux communications sans fil qui utilisent la technologie 4G (LTE). L'affaire est pour l'instant concentrée aux États-Unis et vise dans un premier temps le nouvel iPad commercialisé avec abonnement AT&T et Verizon. Mais puisque l'iPhone 5 devrait être équipé de la même technologie, HTC pourrait étendre son action au smartphone d'Apple.


D'après BusinessWeek, le juge Thomas Pender de la Commission Internationale du Commerce (ITC) aurait jugé les arguments de HTC comme sérieux. Apple de son côté admet exploiter ces brevets sans pour autant reconnaitre leur légitimité. Et pour cause : HTC a acquis ces brevets parmi d'autres en avril 2011 à la société ADC Telecommunications Inc pour 75 millions de dollars. 


Les avocats d'Apple ont vu ce rachat comme un moyen de répliquer au procès que la société a infligé à HTC et qui avait abouti à un blocage des ventes de leurs smartphones aux USA. La réaction du juge Pender a été plus impartiale, « je ne veux pas savoir si (HTC) a acheté ces brevets pour vous poursuivre ou pas ».

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
5 commentaires
    Votre commentaire
  • thivi44
    Qui sème le vent récolte la tempête.

    La meilleure défense étant l'attaque, la tactique des concurrents d'Apple est parfaitement en cohésion avec ce qu'il se passe en ce moment et les procès débilent qu'Apple intente à plus ou moins tous les fabricants de smartphones ou de tablettes dans le monde.
    1
  • Hokuto34
    Et paf
    1
  • Rorothermidor
    Bonjour,
    D'un point de vue purement légal, HTC est totalement dans son droit et ça pose une nouvelle fois la question des patent trolls car dans ce cas HTC a clairement acheté les brevets avec la volonté d'attaquer.
    On dira évidemment ce qu'on veut mais il me semble que, pour l'heure, Apple n'a attaqué que sur des brevets qu'ils ont eux même développés et non achetés à un tiers juste pour attaquer d'autres constructeurs, la force d'Apple n'est pas la fabrication mais la conception, ils bénéficient d'une immense propriété intellectuelle quand ils utilisent les savoir faire où ils se trouvent pour les fabrications.
    Pour moi, le juge se trompe en pensant mettre fin à ces histoire en réfutant l'argument selon lequel le rachat aurait été effectué dans une totale volonté de nuire plus que pour l'exploiter eux même. Bien sûr, ces brevets sont plus liés à des brevets généraux qui se doivent d'être exploitables par tous, c'est le propre des brevets dont on sait qu'ils sont pratiquement incontournables.
    0