Les smartphones HTC sont-ils moins protégés ?

La FTC, Fare Trade Commission, dénonce la sécurité des smartphones HTC, dont la modification des systèmes Android et Windows Phone créerait des failles au sein des OS. L'ajout de logiciel propriétaire est également dans le collimateur de la commission, qui reproche au constructeur taiwanais de n'avoir pas surveillé les implications de ces démarcations esthétiques et logicielles en terme de sécurité.

Le système de permission, qui garantit la sécurité de l’OS, serait contournable et les informations personnelles se verraient de fait exposées - messagerie SMS, carnet d'adresses, entre autres. HTC n'aurait pas non plus cherché à tester le système après avoir effectué ces modifications. Le constructeur se défend en déclarant officiellement avoir « déjà réglé les vulnérabilités identifiées par la FTC sur une majorité d'appareils américains vendus après décembre 2010. Les téléphones HTC livrés avec Android 4.0/Sense 4 et supérieur possèdent les mises à jour de sécurités nécessaires. »

Un accord a pourtant été trouvé entre le constructeur et la FTC, qui se traduit par une surveillance des produits sur les vingt prochaines années et la nomination en interne d'un responsable de la sécurité des appareils. La nouvelle tombe mal, une semaine après l'annonce du nouveau smartphone haut de gamme sous Android, le One. Son interface HTC Sense de cinquième génération a d'ailleurs été largement revue depuis la précédente version, mais difficile de savoir pour l'instant si la sécurité est concernée par ses nouveautés.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire