Hadopi, un "échec collectif" pour la ministre du numérique

La secrétaire d’état en charge de la prospective et du développement de l’économie numérique Nathalie Kosciusko-Morizet s’est exprimée récemment à propos de la loi Création et Internet, qui a été votée à l’Assemblée Nationale puis au Sénat. Selon elle, il s’agit d’un « échec collectif », malgré ses « vertus pédagogiques ».

Les petits échecs d'Hadopi


« Je crois que la loi Hadopi aura de vraies vertus pédagogiques, et d’une certaine manière, le débat, même dans ce qu’il a eu de très polémique, en a eu », indique la secrétaire d’État, précisant qu’« on n’aurait jamais autant parlé du problème ». « Maintenant, je crois aussi que c’est un échec collectif », a-t-elle expliqué par la suite.

Elle nuance toutefois ses propos, en précisant qu’elle « ne lance la pierre à personne en particulier d’être arrivé à une situation aussi conflictuelle ». Il semblerait cette fois qu’elle parle du renvoi de la loi en deuxième lecture, après son refus à l’Assemblée Nationale qui a piqué au vif les partisans de la loi, mais aussi la ministre Christine Albanel, le président Nicolas Sarkozy...

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
12 commentaires
    Votre commentaire
  • Dr_cube
    Les vertus pédagogiques que ce projet de loi a eu, c'est de nous faire prendre conscience qu'on habite dans une République bananière. Personnellement, j'aurais préféré rester dans le doute.
    5
  • duncane
    Comme disait l'autre : "Bienvenue en République Démocratique Populaire et Bananière de France !", j'ai des fois l'impression qu'il avait bien raison ...
    3
  • Anonyme
    Encore une qui va se faire virer du ministère!
    3