La marque Hadopi déjà achetée par un particulier

Renaud Veckman, un particulier, a déposé la marque Hadopi auprès de l’INPI (Institut national pour la propriété industrielle) six mois avant que le gouvernement ne fasse de même pour sa nouvelle Haute Autorité contre le piratage.

Des chances réduites pour Veckman

L’intéressé « ne pensait pas que l’État déposerait la marque », selon ses dires. Il voulait utiliser le nom Hadopi pour une plateforme musicale et ainsi jouer sur le second degré.

Le dossier de Renaud Veckman côtoie à ce jour celui du gouvernement sur le bureau de l’INPI, en attente de validation. Néanmoins, l’arbitrage devrait se faire en faveur de l’Etat, le dossier de son concurrent ne répondant peut-être pas aux critères requis.

L'Hadopi est déjà au travail : premiers courriers avant l'été

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
6 commentaires
    Votre commentaire
  • MadForLife
    En l'espace de 6 mois, son dossier n'a toujours pas été validé ?

    Sont pas très rapides à l'INPI...

    Sinon dommage, s'il avait eu le nom, il aurait pu se faire quelques sous en le revendant à l'Etat après coup :D
    0
  • Dams
    MadForLifeEn l'espace de 6 mois, son dossier n'a toujours pas été validé ?Sont pas très rapides à l'INPI...Sinon dommage, s'il avait eu le nom, il aurait pu se faire quelques sous en le revendant à l'Etat après coup


    Ouais enfin d'un côté tant mieux parce que l'argent de l'Etat, c'est le nôtre.
    3
  • MadForLife
    Ouaip, pas faux.
    1