Martine Aubry: 2€ par mois pour dépénaliser le téléchargement

En pleine campagne pour la primaire socialiste en vue de l’élection présidentielle 2012, la candidate Martine Aubry est revenue sur sa volonté de dépénaliser le téléchargement. La maire socialiste de Lille a confirmé sa volonté de supprimer la loi Hadopi et sa volonté de mettre à contribution les internautes.

Martine Aubry propose ainsi un « prélèvement d’un à deux euros sur l’abonnement mensuel à Internet pour financer les droits des auteurs ainsi que l’aide à la création ». La candidate va plus loin en affirmant que « les échanges [de musique] sur Internet seront dépénalisés ». La candidate à la présidentielle précise cependant : « Il ne s’agit pas d’une licence globale puisque tous les internautes payeront ».

« Différent des industries du cinéma et du livre »


L’idée est d’imposer une augmentation de l’abonnement Internet de deux euros par mois, tout en laissant l’internaute télécharger la musique sur Internet sans aucun risque de poursuite. Ces deux euros seraient reversés aux gestionnaires des droits d’auteur dans le cadre d’une aide à la création.

Cette offre ne concernerait que la musique dans un premier temps, « les industries du cinéma et du livre sont très différentes et, financièrement, souffrent moins du téléchargement illégal » selon le député Christian Paul, proche de Martine Aubry interrogé par Le Nouvel Obs. De son côté, l’autre candidat socialiste François Hollande s’est également déclaré intéressé par une telle proposition : il s’est déclaré favorable à l’idée de « faire payer les fournisseurs d’accès à Internet ».

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
40 commentaires
    Votre commentaire
  • bbast
    ou comment se faire encore plus de fric sur le dos des français, la dépénalisation n'impliquant pas une levée de l'interdiction, les amendes administratives restent possibles, ah ben tiens comme par hasard hadopi prévoit des sanctions administratives et non pénales! Ils sont fort ces politiques pour bien nous berner !
    4
  • Anonyme
    sympa pour ceux qui ne font jamais de téléchargement, ils vont se prendre 2 euros de malus pour que ça profite aux autres, et quelle sera la motivation de l'acheteur honnête qui paye un titre 0.99 euros, alors que pour le même prix il pourra en avoir autant qu'il voudra sans aucun risque
    6
  • jeremy2097
    Je l'indique car je ne dois pas être une exception:
    Oui je télécharge parfois pour "tester" des nouveaux groupes de musique. Oui on m'a déjà donner des albums en MP3 pour "partager" ses goûts musicaux. Oui j’achète mes CDs. Oui j'ai déjà acheté des CDs après les avoir "piraté".
    Pour moi c'est un début vers quelquechose. C'est déjà mieux que le gros floue artistique de notre situation actuelle.
    0