Une hausse du piratage malgré les menaces d'Hadopi ?

Le nombre de pirates aurait augmenté de 3% en trois mois, selon une étude réalisée par l’Université de Rennes.

Les oubliés d'Hadopi

Cette recrudescence du piratage se fait malgré la loi Hadopi puisqu’elle utilise des méthodes encore non incluses dans le texte de loi, comme le streaming ou le téléchargement direct.

L’étude a été réalisée sur la période allant de septembre à décembre 2009, soit quelques mois après le vote de la loi Hadopi. Pour l’instant, seuls les réseaux peer-to-peer sont visés par les décrets de cette loi. Le téléchargement direct par Megaupload ou encore Rapidshare, le streaming et les Newsgroups n’y sont pas mentionnés.

Une manne qui échappe

Le visionnage en direct (streaming) de films ou séries sur Internet a le vent en poupe. Aujourd’hui, 20% des internautes cinéphiles auraient recours à cette pratique. Une donnée encore plus étonnante : avec ces systèmes parallèles, Hadopi passe à côté de 3 millions de pirates et n’en couvre que 2,7 millions.

Selon l’étude de l’Université de Rennes, 15% des pirates utilisant les réseaux peer-to-peer ont cessé leurs agissements depuis l’adoption de la loi Hadopi. Néanmoins, deux tiers d’entre eux ont migré vers les solutions évoquées plus haut, comme le streaming ou le téléchargement direct.

Sans piratage, le marché culturel en ligne serait divisé par deux

L’étude montre également que les pirates ne sont pas des radins. Ainsi, ils représentent la moitié des acheteurs de contenus vidéo/audio en ligne. En coupant la connexion Internet des pirates utilisant les réseaux peer-to-peer, Hadopi réduirait le marché audio/vidéo en ligne de 27%.

L’étude pousse le raisonnement plus loin en expliquant que si tous les cas de piratages sont traités par Hadopi, le marché culturel sur Internet serait divisé par deux. Pour rappel, Hadopi doit entrer en application au printemps prochain.

Hadopi : ça commence quand ?

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
34 commentaires
    Votre commentaire
  • Anonyme
    Pathétique... ils creusent leur propre trou.
    -1
  • iberique
    Il ne serait pas inopportun d'améliorer l'offre légale en ligne :
    hier soir, j'ai voulu voir le dernier épisode de Dexter sur TF1video... Après 5 tentatives infructueuses (les serveurs de TF1 devaient probablement être encore écroulés ou en maintenance), j'ai abandonné ce streaming légal (heureusement Arte+ et M6 Replay marchent) !
    0
  • biniou
    j'adore la seconde partie de l'article :D
    Ils s'enfoncent tout seul, vraiment j'adore
    Clair que si je peux pas tester avant d'acheter, je vais acheter beaucoup beaucoup moins
    0