Ne l'appelez plus jamais hashtag (mais mot-dièse)

La Commission Générale de Terminologie et de Néologie (CGTN) traduit régulièrement des termes anglophones issus notamment des nouvelles technologies, passés dans le langage courant. Twitter et autres réseaux sociaux usent et abusent des hashtags pour faire référence à des sujets précis. Cet outil a désormais un terme officiel dans la langue de Molière.

Le journal officiel du jour indique que la Commission vient de traduire officiellement le hashtag en mot-dièse. La définition officielle est alors : « Suite signifiante de caractères sans espace commençant par le signe # (dièse), qui signale un sujet d'intérêt et est insérée dans un message par son rédacteur afin d'en faciliter le repérage ».

Seulement, les plus pointilleux auront remarqué que le sigle correspondant au hashtag (ou mot-dièse) se révèle être un croisillon et non pas un dièse. Ce dernier correspond à deux barres horizontales légèrement inclinées alors que sur le croisillon que l'on retrouve sur Twitter et autres Instagram, elle ne le sont pas. Au Québec, l'Office québécois de la langue française (OQLF) a contourné le problème en traduisant le hashtag en mot-clic. Une traduction plus imagée, mais sans polémique possible.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
    Votre commentaire
  • astho
    On paie pour cette commission ? Parce que clairement on s'en fou... On a pas besoin d'une commission pour utiliser un terme voir même y trouver un équivalent français...
    0
  • motdiese
    Non, elle est composée de bénévoles, spécialistes de la langue et de l'informatique.
    0