Hitachi annonce des pertes

Le géant japonais de l'électronique Hitachi vient d'annoncer des pertes pour le trimestre qui vient de de se terminer, malgré un chiffre d'affaires en hausse de 1,9% à 4 410 milliard de yens. La cause principale réside dans sa division disques durs, en déficit, qui l'oblige à abaisser ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice à fin mars.

On s'en souvient, en 2002, Hitachi avait racheté les activités de disques durs à l'américain IBM pour la somme de 2,05 milliards de dollars. Malgré le rachat par Hitachi, cette division n'a donc pas encore réussi à répasser beneficiaire, notamment à cause d'une productivité médiocre et de la concurrence de l'autre grand fabricant, l'américain Seagate Technology. Nous vous annoncions toutefoisrécemment la disponibilité massive des disques Hitachi de 500 Go, il y a donc de bonnes raisons de croire que cette activité va encore progresser au sein du groupe.

D'autre part, la décision d'Apple d'équiper l'iPod nano de mémoires flash NAND a pesé sur les résultats puisque que la version précédente, l'iPod mini qui s'était vendu à des millions d'exemplaires, était équipé d'un disque dur fabriqué par le groupe japonais. Les ventes dans sesactivités d'écrans plats, au plasma comme à cristaux liquides (LCD) se sont également montrées pénalisantes pour le groupe qui doit faire face à une concurrence accrue du nouveau géant dans le domaine : Philips.LG LCD.

Le groupe Hitachi a subi sur le semestre à fin septembre une perte nette de 10,95 milliards de livres (94,62 millions de dollars). Pour l'ensemble de l'exercice 2005-2006, le japonais espère un bénéfice net de 20 milliards de yens, soit une baisse de plus de 50%.