Hadopi : dépénaliser le téléchargement, maintenir Hadopi

Lundi 3 octobre, François Hollande a promis aux professionnels du cinéma de conserver l’Hadopi. Depuis, un article nommé « À propos de la loi Hadopi » a disparu du blog du candidat à la primaire socialiste. Dans ce billet publié le 22 septembre dernier, François Hollande dénonçait la loi Hadopi. « Notre responsabilité en 2012 sera de mettre un terme au plus vite au conflit entre créateurs et internautes en abrogeant le dispositif Hadopi. »

Il y expliquait également les motivations qui l’avaient poussé à voter contre. « La civilisation numérique […] doit se fonder sur un principe essentiel : la liberté. Liberté des créateurs comme celle des internautes. » À ce moment, il prévoyait de remplacer la loi Hadopi par une « faible redevance » qui permettrait de dégager jusqu’à un milliard d’euros par an.

Devant les cinéastes de l’ARP (société civile des auteurs-réalisateurs-producteurs)M.Hollande a aussi précisé que s’il souhaitait conserver l’Hadopi, il voulait également dépénaliser le téléchargement. Dans ce contexte, l’échange de données pirates de main à la main resterait pénalement répréhensible, un principe qui rend cette solution caduque.

Une autre possibilité serait de couper les ailes d’Hadopi en supprimant la riposte graduée. Dès lors, la Haute Autorité ne serait plus qu’une entité d’étude.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
6 commentaires
    Votre commentaire
  • OmaR
    Ou comment retourner sa veste 15 jours plus tard parce qu'il a quelqu'un d'autre en face de lui...
    0
  • astho
    J'aime beaucoup le coup du "je garde hadopi, mais je dépénalise le téléchargement !" ou comment bouffer à tout les rateliers historie de ne froisser personne...
    0
  • reacweb
    Hadopi est une monumental fiasco qui coûte cher à tous les français, mais si on le supprime brutalement, ce serait donner une carte blanche à tous les pirates.

    Sarkozy nous a embourbés dans de nombreux "merdiers" et il faudra beaucoup d'habileté pour en sortir proprement.

    Cela fait plusieurs années que le modèle commercial de la musique est maintenu en vie grâce à des lois absurdes. On ne sauvera pas les dinosaures par des perfusions, il faut évoluer !

    Je crois que les CD pourraient être sauvés en adoptant les techniques qui ont marché pour la vidéo:
    - joindre un dvd avec des bonus, des interviews, des clips, des versions karaokee et les morceaux encodés en mp3.
    - mettre un livret avec les paroles et des photos.
    0