Nouveautés nVidia, AMD...et Intel

IntelLes deux constructeurs de puces graphiques annoncent simultanément leurs prochains processeurs. Ces annonces interviennent au moment même ou nVidia essaye une fois de plus de faire entendre raison à Intel sur l’importance des cartes graphiques.

Intel se (re)lance dans la carte graphique dédiée

Il y a désormais un an, Intel annonçait son retour sur la scène 3D (si l’on met à part les produits graphiques intégrés) avec un nouveau projet qui allait faire du bruit : Larrabee. Avec ce dernier, le groupe américain veut proposer une alternative aux cartes graphiques en affirmant que les processeurs graphiques tels que nous les connaissons aujourd’hui arrivent à leur fin de vie. L’avenir serait pour lui à des techniques semblables à celles utilisées par Larrabee. L’essence de ce projet est d’utiliser des processeurs x86 (architecture actuellement utilisée dans les CPU) comportant de multiples cœurs afin de traiter une quantité massive de données pour le moment réservée aux seules GPU/VPU (processeurs graphiques). Ces processeurs surpuissants seraient composés de 12 cœurs pour la première version de Larrabee, puis de 16 et 24 cœurs pour les versions ultérieures.

Accueil mitigé de la part d’nVidia

Une nouvelle qui n’a pas plu au leader actuel du secteur de la 3D. nVidia estime par la bouche de son PDG, Jen-Hsun Huang, qu’Intel devra tout d’abord surmonter de multiples difficultés techniques pour atteindre les performances des cartes GeFroce et ainsi rivaliser avec les pontes de la carte graphique dédiée. Une de ces contraintes s’apparente à la HD et à la décompression des flux vidéo HD par les cartes graphiques, pour alléger la charge de travail du processeur. Intel s’épargnera peut-être tout cela grâce à la puissance brute générée par le Larrabee, puissance encore inconnue. Cette réponse fera son apparition avec le lancement de ce processeur graphique fin 2009.

Nouveaux processeurs pour nVidia et AMD

Cette date tardive permet donc à nVidia et AMD (anciennement Ati) de s’adapter d’ici là en développant des architectures capables de contrer les performances du bébé d’Intel. Pour le moment, les deux marques présentent leurs dernières puces graphiques. Pour AMD, il s’agit du R700 dont les deux RV770 remplaceront les actuels RV670 avec un gain de performance de 50% dans la majorité des applications. La future HD 4870 ainsi équipée en juin prochain égalerait une GeForce 8800 GTS 512 ou même la nouvelle 9800GTX d’nVidia. Pour le fondeur américain, c’est un processeur GT-200 destiné au marché professionnel qui est confirmé aujourd’hui. Plus puissant que son petit frère le G92, ce processeur devrait annoncer la prochaine gamme nVidia.