Imprimer en 3D son fusil d'assaut, ce sera bientôt possible

Si en France, le port d'arme est réglementé de manière très stricte, la donne est différente aux États-Unis, où il existe une véritable culture de l'arme à feu. Dans cet état d'esprit, un projet est né au croisement de la passion des armes et des possibilités offertes par les nouvelles technologies : Wiki Weapons.

Le principe est simple: des plans sont mis à disposition pour imprimer en 3D différents éléments d'une arme pour ensuite l'assembler. Le projet avance bien, une vidéo ayant été mise en ligne montrant le premier test en condition réelle d'un fusil d'assaut AR-15.


La robustesse, le talon d’Achille de l'impression 3D


Toute l'arme n'est pas issue d'une impression 3D, seulement la poignée et la gâchette pour l'instant. Basée essentiellement sur du plastique, la robustesse de l'arme ne devrait pas être comparable aux standards qu'offre l'industrie de l'armement actuellement.

Dans la vidéo, on remarque qu'après seulement six coups, la partie inférieure se brise. D'après les créateurs, le problème serait lié au recul qui fragilise le plastique. Mais quoi qu'il en soit, cette démonstration illustre bien le potentiel du projet. Quelle que soit sa position vis-à-vis des armes à feu, il faut bien reconnaître que l'impression 3D affiche un potentiel réellement impressionnant. Dernièrement, une exposition tokyoïte a mis en scène une machine capable de reproduire un sujet en figurine.


Thingiverse Reinforced AR Lower Test

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire