iPad : le mauvais élève d'une gamme Apple en très grande forme

On dirait que ni la crise ni les polémiques n’ont d’effet sur les chiffres de vente d’Apple qui vient de réaliser le meilleur trimestre de son histoire. Pour la première fois, la société dépasse les 20 milliards de dollars de chiffre d’affaires. À part l’iPod, tous ses produits se sont mieux vendus que l’année précédente. Seul l’iPad déçoit légèrement.

Apple a ainsi vendu 27 % de plus de Mac que l’an passé à la même époque : 3,194 millions de portables (+ 17 %) et 1,676 million de machines de bureau (+ 58 %). L’iPhone explose tous les compteurs, pas du tout touché par l’antennagate, avec 14,1 millions d’exemplaires vendus, soit une augmentation de 91 %. Steve Jobs se vante même d’avoir écoulé plus de téléphones que RIM qui n’aurait vendu « que » 12,1 millions de smartphones ce trimestre. 

iPod et iPad en retrait

Du côté des déceptions, l’iPod se voit fort logiquement phagocyté par l’iPhone et se vend à 9,051 millions d’exemplaires en baisse de 11 %. L’iPad affiche quant à lui un score de 4,188 millions de ventes. Le chiffre pourrait s’avérer satisfaisant pour un produit encore cher et qui ouvre un nouveau marché, mais il reste en deçà des 5 millions attendus par les analystes.

Apple a également communiqué les premiers chiffres de vente de la nouvelle version de l’Apple TV qui s’élèvent à 250 000 exemplaires. Enfin, ce sont désormais 125 millions d’appareils qui embarquent iOS. Apple compte dépasser les 23 milliards de dollars de chiffre d’affaires pour ce dernier trimestre 2010 qui correspond aux fêtes de Noël, traditionnellement favorables au secteur.