Rachat d'Instagram : comment Zuckerberg a lâché 1 milliard en 3 jours

Instagram/FacebookInstagram/Facebook

Le rachat de l'application Instagram par Facebook a été décidé par Mark Zuckerberg, seul, sans prendre conseil auprès de ses financiers, rapporte le Wall Street Journal.

L'opération a duré trois jours. Le jeune patron de Facebook a engagé les négociations le 5 avril pour arriver à leur terme le 8 du même mois. Tout s'est effectué dans sa demeure personnelle, selon lui, à l'abri du conseil d'administration de Facebook et de ses banquiers. Kevin Systrom, jeune P.D.G. d'Instragram, souhaitait que Facebook allonge 2 milliards de dollars sur la table des négociations. Cette somme s'est peu à peu étiolée pour atteindre le milliard de dollars qui a été annoncé le 8 avril.

Même ce montant est excessivement élevé pour une entreprise de 14 salariés qui n'a que 18 mois d'existence. Mais Mark Zuckerberg ne manœuvrait pas à l'aveugle. À San Francisco, Instagram venait de lever 50 millions de dollars qui menaient sa capitalisation à 500 millions de dollars. En le rachetant, Facebook écrase un concurrent potentiel. Aujourd'hui, Instagram rassemble 27 millions d'utilisateurs sous iOS et a été téléchargée 6 millions de fois le jour de sa sortie sur Android.


Si Zuckerberg a joué un coup de maître en rachetant aussi rapidement Instagram, il est entré en total désaccord avec la politique d'acquisition de Facebook qui prévoit d'utiliser des équipes juridiques et des banquiers pour consolider un accord. C'est peut-être la dernière fois qu'il a le loisir de conclure une affaire avec une touche aussi personnelle. En mai, Facebook doit faire sa grande entrée en bourse.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • micaub
    En même temps, je crois que Marck Zuckerberg possède la majorité des parts de son entreprise et doit donc également posséder la majorité des droits de vote. Je ne suis pas sûr que le conseil aurait eu un quelconque mot à dire quant à cette acquisition...
    0