Internet embarque sur Air France et KLM

Le mode avion sera bientôt un mauvais souvenir pour les clients des compagnies Air France et KLM. Les SMS, les mails ou simplement le surf sur Internet seront enfin possibles à bord de leurs avions, grâce à un partenariat avec Panasonic Avionics. Les ondes ne sont donc, à priori, plus considérée comme dangereuses en vol.


Ce projet de connectivité data et internet prendra forme sur des vols long-courriers. La phase d’expérimentation débutera en février 2013, à bord de deux Boeing 777-300 (un par compagnie). La mise en place de cette technologie est estimée à 1 million d’euros par appareil. C’est donc sans surprise que l’accès au service sera payant, sans plus de précision.


A terme, une transmission en direct d’émissions de télévision sera également disponible. Enfin, un portail dédié permettra d’accéder, gratuitement cette fois, à des services d’actualité, d’information sur la compagnie ou encore à des magazines en ligne. L’idée est de proposer une plus vaste gamme de divertissement pour les clients, et de permettre de répondre (enfin) aux besoins des professionnels. D'autant plus que la Commission Européenne permet l'utilisation de ces appareils à une altitude supérieure à 3000 mètres depuis quelques années déjà.


D’autres compagnies proposent déjà ce service. Emirates Airline, par exemple, permet déjà de passer des appels depuis certains vols, et propose également une connexion internet sur ses A380.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires
    Votre commentaire
  • Mike7811123@guest
    Bonjour,

    Ce service existe déjà au Etats Unis, j'ai pu l'utiliser sur une liaison NYC/Orlando.

    ...
    0
  • Jackova@guest
    A partir du moment où tu as le droit de l'utiliser 10min après je décollage et 10min avant l'atterrissage histoire que les gens soi réactif si problème il y a.
    0
  • micaub
    Maintenant, il s'agit encore de la question du tarif. Car s'il est aussi rédhibitoire que celui pratiqué dans les TGV (remarque, la plus-value me semble plus importante en avion).
    0