Internet perd son latin

L’organisme qui gère les noms de domaine (Icann) ne limite plus la rédaction de la terminaison d’un nom de domaine au seul alphabet romain. On pourra désormais déposer un nom de domaine et son extension en grec, en hébreux, en japonais, ou encore en alphabet chinois.

Le net s'ouvre vers 1,6 milliard d'utilisateurs

Jusqu’à maintenant, l’utilisation de l’alphabet romain était obligatoire pour les extensions (.com, .net, .org…) à cause de certaines limitations techniques. La première adresse internet profitant de cette internationalisation devrait voir le jour mi-2010. Etant donné que 1,6 milliards d’internautes n’utilisent pas l’alphabet romain, « c’est une étape historique vers l’internationalisation d’Internet », selon le président de l’Icann, Rod Beckstrom.

La première étape de cette ouverture aura lieu le 16 novembre 2009. Seuls les noms de domaines internationalisés seront concernés au début. Ces nouvelles entités contiennent les extensions nationales telles que le .fr ou .ca.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
16 commentaires
    Votre commentaire
  • nemec
    Et si nous on veux y aller on fait comment pour taper les caractères Russe, Grec et autres ? (Mis a part un copiercoller depuis un logiciel de traitement de texte)
    4
  • brakbabord
    +1
    C'est bien cette ouverture mais les occidentaux ne vont pas pouvoir entrer ces adresses.
    0
  • OmaR
    si tu n'es pas capable de taper l'adresse, je ne suis pas sûr que tu sois vraiment bien intéressé par le site hein...
    Et puis sinon tu fais des recherches internet sur le site
    4