La première cape d’invisibilité est enfin créée

L’invisibilité, un phénomène que l’on croyait seulement possible à Hollywood, est en voie d’être maitrisée par l’homme. Des scientifiques de l’Université de Boston et de l’Université Tufts ont créé la première cape avec laquelle on pourrait passer inaperçu.

La cape présente une structure microscopique en soie, recouverte d’or. Le textile ainsi formé est un méta matériau, c'est-à-dire un matériau composite artificiel possédant des propriétés électromagnétiques. Ce méta matériau fonctionne avec des fréquences terahertz (entre les ondes radio et la lumière infrarouge). 1 cm² de cette cape renferme 10.000 résonateurs d’or, cette structure peut absorber, réfléchir ou déformer la lumière autour d’un objet. En temps normal, ces ondes électromagnétiques traversent la soie, mais ici avec les résonateurs, elles renvoient la lumière.

Hormis l’espionnage, une meilleure maîtrise de l’invisibilité pourrait avoir plusieurs applications notamment biomédicales. La soie étant une matière biocompatible, elle s’avère être plus acceptée par le corps humain que les autres implants. Elle tiendra un rôle important dans la radiologie et dans la chirurgie. De plus, elle serait d’une grande utilité pour détecter et transmettre le niveau de glucose dans le sang et ainsi aider au traitement des patients diabétiques.

Ces recherches sur l’invisibilité ont encore un long chemin à faire, en attendant remercions Harry Potter pour l’inspiration.