Quatre ans de prison pour un pirate américain

Un nouveau chapitre dans le livre des hackers Un nouveau chapitre dans le livre des hackers Son nom est John Schiefer, mais cet ancien consultant informatique devenu hacker s’est davantage fait connaître sous le pseudonyme Acidstorm. En 2006, son patronyme avait fait le tour du monde  à la suite de son acte de malveillance. Aidé de quelques amis, il avait réussi à constituer un réseau de PC zombies (environ 150 machines) en les contaminant à l’aide d’un ver.

Double attaque

Il avait alors 24 ans, mais suffisamment de cran pour s’introduire dans ce réseau et subtiliser tous les renseignements personnels de ses utilisateurs. Schiefer, ou Acidstorm, c’est selon, avait notamment jeté son dévolu sur les identifiants PayPal de ses victimes. Mais il ne s’était pas arrêté en si bon chemin. Après avoir contaminé les machines, il s’était permis d’y introduire un malware publicitaire lui permettant de récolter des commissions de la part de certains annonceurs.

4 ans de prison au lieu de 60 ?

L’aventure a pris fin en avril 2008, avant de passer devant la justice hier à Los Angeles. Résultat : quatre ans d’emprisonnement et 19 000 $ d’amende que le hacker devra reverser à PayPal au titre des dommages et intérêts. Beaucoup diront certains, mais de son côté Schiefer sait qu’il a évité le pire, lui qui encourait jusqu’à  60 ans de prison et jusqu’à 1,75 million de dollars d’amende.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
35 commentaires
    Votre commentaire
  • Sundevil
    Seulement 150 machines ??? Et il prend autant, il y a pas une erreur dans le chiffre ?
    1
  • Nordlaser
    ça me paraît aussi bizarre...
    0
  • Jiwawa
    150 machines c'est rien..
    -3