Y a-t-il un chauffeur dans le camion ?

Les trains routiers ne datent pas d’hier et vous en croiserez plus d’un si vous avez l’occasion de vous balader dans le Bush australien. Ce sont en fait des véhicules à moteur auxquels on attèle plusieurs remorques ou semi-remorques. Le KAMAZ Flex Futurum est un concept innovant dans le sens où c’est un train routier auquel on a apporté de nombreuses améliorations high-tech.

Tout d’abord, il s’agit d’un véhicule à pile à combustible. Sa longueur peut varier de 20 à 7,5 mètres ce qui signifie que l’on peut modifier la configuration du Flex à sa guise.

Le rôle du conducteur est réduit à celui de « responsable » puisqu’il n’est là que pour intervenir si le système de pilotage est confronté à un grave problème que seul un « humain » peut résoudre.

Le chauffeur n’est donc en réalité qu’un simple passager, assis dans une sorte de nacelle en suspens. Grâce à ce siège, il jouit d’une grande mobilité et peut se retourner pour profiter des équipements plutôt luxueux installés dans le train routier, comme un bar, une cuisine ou encore un lavabo. Un écran disposé sur le pare-brise du camion donne au chauffeur toute sorte d’informations en temps réel sur le véhicule. Il peut aussi en profiter pour se divertir et regarder un film ou écouter de la musique.

A l’heure actuelle, le KAMAZ Flex Futurum n’est qu’un concept : il n’existe pas encore de prototype d’un tel train routier et Elena Petrova et Konstantin Fedoroc, les designers du Flex, ne prévoient de le concrétiser qu’en 2040.

Flex Futurum 2040: Caterpillar train for the road