Un SMS pour protéger son ordinateur

Thinkpad X61En début d’année prochaine, Lenovo va mettre à disposition de ses clients un nouveau service permettant de bloquer l’utilisation de son ordinateur à distance en lui envoyant un SMS.

Un concept qui se généralise

Le concept n’est pas nouveau puisqu’il équipe déjà les téléphones Blackberry de RIM. Intel a également présenté une technologie similaire en avril dernier avec le « Intel Anti-Theft ». Nommée « Constant Secure Remote Disable », cette solution de sécurité fonctionne sur les PC portables de la gamme ThinkPad équipés d’une plateforme Centrino 2. Le principal fléau des ordinateurs portables d’entreprise est le vol. Les parcs informatiques professionnels sont en règle général équipés d’ordinateurs haut de gamme qui sont à même d’attiser les convoitises de quelques individus mal intentionnés.

Bloquer et crypter à distance

Kensington : un autre moyen pour protéger son PCPour éviter que les données de son ThinkPad soient étalées à la vue de tous, il suffira désormais de prendre ses précautions en téléchargeant l’utilitaire dédié sur le site de Lenovo. Après installation et mise à jour du Bios, il ne restera plus qu’à configurer les numéros de téléphone capables de communiquer avec la machine. Par la suite, si le portable est dérobé, l’utilisateur n’aura qu’à envoyer un message texte via l’un des 10 numéros de téléphone préenregistrés dans l’ordinateur. Celui-ci aura pour effet de bloquer le ThinkPad et de mettre en route le cryptage des données. Lorsque l’opération de sécurité entre en fonction, une confirmation est envoyée par SMS au propriétaire de la machine.

Et si le PC ne peut plus communiquer ?

Bien que ce principe soit intéressant, il subsiste néanmoins quelques contraintes pour que son utilisation soit efficace. Selon Nicolas Ruff, expert en sécurité au Centre de recherche d’EADS, « J’en vois trois. Il faut que l’utilisateur ait un abonnement 3G, que la carte SIM ne soit pas enlevée du PC et, enfin, que l’ordinateur se trouve dans une zone de couverture et donc pas dans un parking, par exemple. » Pas imparable, le système de sécurité de Lenovo a tout de même le mérite d’exister. Reste qu’il ne dispense pas non plus les utilisateurs de crypter de leur propre chef leurs données sensibles. Comme le souligne Eric Domage, spécialiste de la sécurité au cabinet de recherche en technologies de l’information IDC, « Il existe […] une loi en France qui oblige à prendre les mesures de sécurité minimale - et donc le chiffrement - pour protéger les données. »