RIAA veut fermer LimeWire

La RIAA a demandé à un juge fédéral américain la fermeture complète de LimeWire.

La RIAA veut la mort de LimeWire

C’est ce que rapportent nos confrères de CNET qui ont mis la main sur certains des documents soumis aux juges. Selon l’association, les dommages causés par le service de peer-to-peer ne peuvent pas être compensés de façon monétaire. La portée de la violation des droits d’auteurs est trop importante et « dépasse l’entendement ».

La RIAA profite du premier jugement rendu en sa faveur à l’encontre du logiciel au citron vert (cf. « LimeWire condamné »). Fort de cette décision, il compte bien frapper le service avec une main de fer.

Une mort inévitable

La question sera de savoir si le juge rejoindra les conclusions de l’association qui demande des centaines de millions, voire des milliards de dollars, ce qui obligerait l’éditeur à fermer ses portes. De plus, le fait que le PDG de LimeWire semble, selon la RIAA, avoir transféré ses biens afin qu’ils soient hors de portée de la justice, ne devrait qu’augmenter les chances de fermeture. Bref, il semblerait que les jours du service de P2P soient comptés.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
18 commentaires
    Votre commentaire
  • sk8teur
    eeeetttt meerdddeee :/
    1
  • mauki
    À part être répressifs, que savent-ils faire ?

    Ils doivent bien se rendre compte de l'inefficacité de leurs délires, mais non ils continuent de plus belle !

    la violation des droits d’auteurs est trop importante et « dépasse l’entendement »

    Au début d'internet (ainsi que de l'informatique), le partage c'était sa philosophie. Ensuite des entreprises comme M$ ont laissé copier à tour de bras pour s'imposer, mais maintenant ils se rendent compte qu'ils ne maitrisent rien (ils ne l'ont jamais maitrisé) alors le bâton est de sortie ; belle avancée.
    2
  • obi_one
    @mauki : et le pire reste à venir...
    1