Loppsi : des logiciels espions pour traquer les internautes

Selon les circulaires dévoilées par Rue89 via le ministère de la Justice, la loi Loppsi 2 sur la sécurité permettra à la police de surveiller communications et données numériques grâce à des keyloggers. Plus précisément, il s’agit d’un logiciel espion permettant d’effectuer une surveillance informatique à distance, dans le cadre d’enquêtes visant les terroristes présumés ou les suspects dans le cadre de crimes en bande organisée.

Un procédé utilisé par les pirates


Ces circulaires expliquent aux procureurs et policiers comment combiner surveillances téléphoniques et électroniques, en prenant en compte les « mesures de captations informatiques ». Le procédé keylogger est à l’origine utilisé par les pirates pour obtenir des informations à distance sur leurs victimes. La limite d’un tel système réside dans l’impossibilité, à distance, de vérifier l’identité de la personne et de la machine surveillées. Ce sera aux juges d’en décider.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
8 commentaires
    Votre commentaire
  • blaisepalmer
    des keyllogers et si la personne recherchée utilise des moyens détournés tels les proxys ou sera donc l'utilité de ces logiciels espions pour rechercher un présumé terroriste
    1
  • Tilt-83
    blaisepalmerdes keyllogers et si la personne recherchée utilise des moyens détournés tels les proxys ou sera donc l'utilité de ces logiciels espions pour rechercher un présumé terroriste

    Utiliser un proxy ne changera rien au fonctionnement d'un keylogger, qui est installé sur le système cible.
    1
  • Anonyme
    Comment vont-ils installer un keylogger sur le système cible ?
    1