La MPAA veut imposer un contrôle draconien dans les cinémas

Infos-du-Net.comL’un des gros problèmes que rencontre la MPAA, chargée de défendre les sociétés américaines productrices de films, et que ne connaît pas la RIAA, centrée sur la musique, c’est le fait que les films soient, avant leur sortie sur un support diffusé dans le commerce, projetés en salle pour un public ayant préalablement payé sa place.
Si ce fait n’était pas vraiment gênant il y a encore quelques années, le fait est que l’arrivée de caméscopes miniatures fut une véritable bénédiction pour les pirates, qui n’avaient alors aucun mal à passer les maigres contrôles avec leur appareil caché pour enregistrer tranquillement la totalité du film pendant sa projection et le diffuser sur Internet.
Aujourd’hui, malgré des contrôles de plus en plus sérieux à l’entrée des cinémas, certains parviennent tout de même à passer entre les mailles du filet et à ramener à la maison une copie du film précédemment visionné.
C’est pourquoi la MPAA compte aujourd’hui renforcer les sanctions à l’encontre de ces personnes en instaurant des lois condamnant plus sévèrement l’enregistrement d’un film pendant sa diffusion en salle...

J'ai MPAA mal !

Alors que King Kong arrive aujourd’hui sur les toiles françaises pour faire vrombir les salles obscures de son hurlement primaire, la MPAA reste toujours autant sur ses gardes quant à l’usurpation de ses productions dans les salles obscures, pratique qui est devenue monnaie courante, les films se diffusant très facilement sur le Net.
Ainsi, le syndicat voudrait imposer des peines pour ceux tentant d’enregistrer des films diffusés en salle, les peines allant d’une amende de 250$ pouvant monter jusqu’à 1000$ et éventuellement d’un an de prison.
Le syndicat précise par la même occasion que la police pourrait être autorisée à procéder à une arrestation directement dans le cinéma.
Imaginez, vous regardez tranquillement votre film et c’est là que deux molosses en képi attrapent le spectateur devant vous pour lui passer les menottes et l’emmener avec eux, un spectacle encore plus prenant que le film lui-même.
"Nous devons faire quelque chose dans la mesure où aujourd’hui, il n’y a aucun risque [à enregistrer un film en salle]" affirme William J. Shannon, directeur de l’opération antipiratage américaine.
"Actuellement, vous risquez la même chose que pour une place de parking non payée".
Précisons enfin que les récidivistes se verront considérés comme des criminels.
Les films aujourd’hui distribués aux salles sont pourvus d’une marque permettant de savoir dans quel cinéma ils ont été projetés.
Les recherches ont permis d’établir que plus de la moitié des films circulant sur le Net sont issus des salles de New York...

Source : AfterDawn
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
44 commentaires
    Votre commentaire
  • Freelance@IDN
    Pourquoi pas inventer un site ou tu pourrais voir en streaming video un film en ayant préalablement payé comme au cinéma mais chez soi et ce serait possible de visionner le film qu'une seule fois?
    0
  • FodZy
    Bah ca avait déja été proposer je crois, mais bon du moment que ca passe sur ton pc du pourras le copier ^^
    Donc le même problème ce pose au final.
    0
  • Twiggy38@IDN
    Pour du streaming de qualité va falloir une connexion ENORME...

    Pourquoi ne pas tout simplement vérifier avant le début de la séance ou au tout début en passant dans les rangées d'escalier si personne n'a installé de caméscope. Car après-tout pour filmer le film (mdr) il faut tout de même stabiliser le camescope et l'installer quelquepart au début de la projection...

    Ou alors une caméra à vision nocturne près de l'écran qui surveille les gens de face, un camescope sera facilement reconnaissable sur la bande, puis hop le type est viré du cinéma ou on lui confisque la cassette ou le dvd (si c'est du dd c'est plus difficile je l'avoue).
    0