Me.ga, un nouveau MegaUpload en ligne le 20 janvier 2013

Le retour de Kim Dotcom semble plus proche que jamais. Toujours assigné à résidence dans sa luxueuse propriété d’Auckland, le fondateur de MegaUpload multiplie les annonces autour de son nouveau service : Me.ga. Le site devrait ouvrir ses portes le 19 janvier 2013, soit un an jour pour jour après la fermeture de MegaUpload et le raid contre sa demeure.
 
La page d'accueil de Me.ga est plutôt explicite et à la hauteur de ce à quoi Kim Schmitz, alias Dotcom nous a habitués : « Nous promettons, nous livrons. Plus grand. Meilleurs. Plus rapide. Plus fort. Plus sûr ». Un passage de souris sur le massif MEGA sur fond rouge promet que « le 19 janvier, ce bouton va changer le monde ».
 
Pour autant, l'entrepreneur ne compte pas répéter les erreurs commises avec MegaUpload. Très actif sur Twitter, Kim Dotcom multiplie les annonces autour de son projet. On y apprend notamment que la plateforme a été conçue afin d'être inviolable. Mais surtout, il n'y aura aucun lien entre Me.ga et les États-Unis, qu'il s'agisse du nom de domaine, de l'hébergement ou même des utilisateurs.
 

L'utilisateur responsable


Afin de faire fonctionner son service, Kim Schmitz s'appuiera sur d'autres fournisseurs, dispersé à travers le monde. Me.ga reposant sur un système de cryptage dans le cloud, la décentralisation est largement permise.
 
Mais surtout, Me.ga tient à se soustraire de ses responsabilités en terme de contenu, en ne stockant que des fichiers cryptés. Ce chiffrement sera assuré directement par le navigateur et les clés ne seront pas connues des administrateurs du site. La nature de ces fichiers ne sera donc que de la responsabilité de ceux qui les mettent en ligne, à savoir les utilisateurs.
 

Une liberté sous caution fragilisée par Mega


Si les ayants droit commence à s'inquiéter du lancement de Me.ga, Kim Dotcom devrait également s'interroger des conséquences pour son avenir. Sa remise en liberté, en janvier dernier, s'est faite suite à son engagement de ne pas rouvrir MegaUpload, ni de relancer un service similaire.
 
À en croire les avocats du département américain de justice, ce projet pourrait justifier une remise en question de sa liberté sous caution. Sans compter qu'il reste toujours sous la menace d'un procès aux États-Unis.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • lilutium
    "Mais surtout, Me.ga tient à se soustraire de ses responsabilités en terme de contenu, en ne stockant que des fichiers cryptés. Ce chiffrement sera assuré directement par le navigateur et les clés ne seront pas connues des administrateurs du site. La nature de ces fichiers ne sera donc que de la responsabilité de ceux qui les mettent en ligne, à savoir les utilisateurs. "

    Et oui, c'est ce qui est le plus à craindre, que les majors et autres fassent une chasse à l'utilisateurs.. Pour éviter ça faudra utiliser un nouveau pseudo, une fausse adresse mail et une fausse adresse ip ( voir http://proteger-anonymat.fr/comment-changer-adresse-ip-vpn-hidemyass/ )
    0