La fermeture de Megaupload aurait-elle relancé le téléchargement légal de films ?

Une étude menée par la Carnegie Mellon University rapporte que la chute de Megaupload en janvier 2012 aurait entraîné une augmentation des téléchargements légaux de films en vente et en location.

Les auteurs de cette étude, Brett Danaher et Michael D. Smith, ont observé les comportements des productions de deux studios dans douze pays, et ce, durant dix-huit semaines. Forts des données récoltées, ils estiment que les revenues des ventes ou locations de productions digitalisées ont augmenté entre 6 et 10 % par rapport à l’époque où Megaupload était encore en activité. Cela représente un passage de 10 500 à 15300 films vendus par semaine et de 13 700 à 24 000 films loués sur la même période.

L’étude démontre également que les pays qui possédaient les plus grands nombres d’utilisateurs de Megapupload sont aussi ceux qui ont enregistré les plus fortes hausses de téléchargements légaux après la fermeture du service de Kim Dotcom. L’Europe est en tête dans cette catégorie avec un podium comprenant la Belgique et l’Espagne. La France arrive quatrième derrière le Mexique.

Bien qu’intéressante, cette étude n’est pas complète. Évaluée sur dix-huit semaines, l’évolution des pratiques n’a peut-être pas été pérenne. Les anciens utilisateurs de Megaupload ont pu se rabattre sur d’autres systèmes de téléchargement illégaux. L’étude ne peut pas en dire plus.


Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • subrico
    Donc il y a une augmentation de revenu de 6 à 10 % avec une augmentation en volume de 50 à 100%. Ce serait pas plutôt la baisse des prix qui expliquerait cette amélioration ?
    0