Microsoft se sépare de 5000 employés

MicrosoftMicrosoftC’est dans un communiqué de presse publié hier que Microsoft annonce ses résultats financiers, loin d’être aussi brillants que la firme l’avait espéré. Avec un bénéfice net de 4,17 milliards de dollars pour le quatrième trimestre 2008, en recul de 11% par rapport à l’année précédente, Microsoft prend donc des mesures radicales et décide de supprimer 5000 postes.

Microsoft n'est pas insensible à la crise


Après Yahoo! et d’autres entreprises high-tech comme Intel, Microsoft se voit à son tour obligée de prendre des mesures, les plus importantes depuis la création de la société en 1975. Ainsi, ce sont près de 5000 postes qui seront supprimés au cours des 18 prochains mois, dont 1400 dès aujourd’hui. Ces postes concernent de nombreux services comme la R&D, le marketing, les ventes ou le service juridique.

« Nous continuerons à investir à long terme afin de fournir de la valeur à nos clients et nos actionnaires, et nous ressortirons en tant que leader encore plus puissant que nous le sommes aujourd'hui », a indiqué Steve Ballmer, qui reste lucide sur le fait que Microsoft n’est « pas insensible aux effets de l’économie ».

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
11 commentaires
    Votre commentaire
  • Dr_cube
    Ca ne choque personne qu'une entreprise qui réalise 4,17 milliards de dollars de bénéfices en trois mois se débarrasse de 5% de ses effectifs ?
    2
  • MaxGix
    Le seul secteur où ça peut être attristant c'est le R&D, pour le côté marketing et l'expérience wwhhhaaa de Vista on peut comprendre et justice, sûrement les effectifs Européen qui vont prendre... 5000 employés soit 5,3% de leurs effectifs. (grilled)
    1
  • h4cker
    De toute facon dans toute ses grosses boite, il y a peins de ressources inutiles. Le seule probleme, c'est que ce genre de ressources inutile se retrouve dans le management, et etant donné que c'est a eux qu'ont demande qui doit sauter... ben c'est pas les bonnes personnes qui partent...
    2