Publicité mensongère contre Linux orchestré par Microsoft

Comme vous le savez déjà certainement, depuis quelque mois Microsoft est en légère perte de vitesse face à Linux. Celui-ci se voit contraint de perdre de précieux marchés, comme par exemple ceux liées à l’administration publique de certains pays Européen qui préfèrent opter pour une solution Linux.

D’où la riposte de Microsoft qui a lancé (début 2004) une campagne mondiale intitulé Get the facts ayant pour but de convaincre les grands investisseurs que Linux etait très loin d’être aussi performant que Windows.

Jusque là rien d’anormal me diriez-vous, toutefois suite à une publicité parut dans la presse londonienne les lecteurs ont pu lires :

Linux s’avère dix fois plus coûteux que Windows Server (...) pour des fonctions comparables sous Windows en matière de gestion des fichiers et d'accès web.
Les résultats de cette étude technique ont conclu que le mainframe z900 d’IBM, tournant sous Linux, devenait bien moins performant et beaucoup plus cher que Windows Server 2003 en tant que plate-forme pour la consolidation de serveurs


Aussi cette étude, qui a été réalisé par des consultants de Meta Group en juillet 2003, s’avère en réalité être sponsorisé par Microsoft, ce qui bien sur met en doute l’exactitude et l’impartialité de cette dernière.

C'est pourquoi l’Advertising Standards Authority (ASA) a demandé expressément à Microsoft de s’assurer de l’exactitude des chiffres cités (car l’ASA considère que le choix d’un serveur z900 IBM était mal approprié puisque la gamme zSeries reste plus onéreuse et moins performante que d'autres machines IBM Series) et d'apporter les corrections nécessaires à sa publicité.

Ainsi L’ASA exige qu’à l’avenir Microsoft fasse appel à de vrais experts en la matière avant de lancer de tels comparatifs.

Source: ZDNet
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
19 commentaires
    Votre commentaire
  • PoCk3T@IDN
    D'un coté je ne pense pas qu'ils disent totalement faux, pas dans ce qu'ils disent dans l'article mais en matiere de prix de cout total.

    C'est sur que Linux est gratuit à la base, et Windows Server 2003 coute bonbon, mais quand il va falloir embocher quelqu'un pour s'occuper d'un serveur Linux alors que le premier utilisateur confirmé en informatique peut faire fonctionner Windows 2003 Server comme il le veut, ca revient plus cher ...

    Et en matière de client sous Linux, les gouvernements devront former les utilisateurs pour cette plateforme, ce qui revient cher aussi ...

    C'est un sujet troll, apportez des remarques constructives, sans vous emporter, merci d'avance, sinon les avertissements risquent de tomber
    0
  • niobbe
    C'est n'importe quoi ce qui fait Microsoft . il a qu'a baisser ses prix, s'il veut pas que linux prenne encore des parts de marché.
    0
  • Palmic
    Personnellement, j'ai un peu de mal à comprendre pourquoi un administrateur Linux couterait plus cher qu'un autre sous Windows Server.
    Je sais de quoi je parle, je suis en fac, en dernière année de Master informatique, et dans la section administration système/réseau je peux garantir qu'il y a autant (voir plus) d'heures de formations/cours/TP sous Linux que sous Windows.
    Je pense que ça doit être pareil dans les écoles d'ingénieur, donc au final, un futur administrateur à bac+5 de nos jours sait se servir des 2 systèmes.
    Donc le surcout de Linux, j'ai beau chercher, je ne le vois pas.
    0