Microsoft : payer pour utiliser son PC

Payer pour une période d'utilisation du PC et non plus pour l'achat d'une machine ?  Microsoft songe à appliquer le principe du pay-per-use en informatique. La firme a déposé pour cela une demande de brevet aux États-Unis. Elle y décrit un nouveau service qui a de quoi étonner. Dans une telle situation, il faudrait payer pour le nombre de ressources utilisées par l'ordinateur, ou pour le temps d'utilisation d'un logiciel.

Une location de mémoire vive, carte graphique, processeur....

Au départ, l'utilisateur achèterait pour un prix plancher un ordinateur de base. Par la suite, il aurait le choix entre plusieurs niveaux de performance. Ceux-ci incluraient une puissance graphique, de processeur, de mémoire... Un prix de location serait associé à chacune de ces caractéristiques, répertoriées dans un catalogue. Exemple : un gamer compulsif qui passe ses journées avec Crysis, Far Cry 2 ou Fallout 3 paiera enfin plus cher que la mère de famille qui s'offre une partie de Tetris, même s'ils utilisent le même ordinateur. Tout le système est basé, selon Microsoft « sur le besoin du moment et non plus sur la durée de vie du matériel ».

Pour ceux qui exploitent peu leur PC

Ce type de système éviterait bien sûr à des personnes qui ne se servent de leur ordinateur que pour des tâches simples de payer cher pour une machine. Quant aux geeks, ils auraient l'assurance d'avoir accès aux meilleures configurations disponibles. Mais leur utilisation intensive risque davantage de vider leurs comptes bancaires... Le sentiment d'être toujours surveillé peut cependant faire peur, même si Microsoft prévoit des mesures de sécurité, pour le paiement et les mesures d'utilisation du matériel.

Une simple idée pour le moment

Pour le moment, la firme de Redmond n'a indiqué ni prix ni configurations précises. Il reste donc à voir si un tel système serait profitable à l'utilisateur. Une seule chose est sûre actuellement : s’il est adopté, le pay-per-use fonctionnera sous Windows, l'OS de Microsoft...