Apple, Google : des drones militaires utilisés pour Maps ?

Tandis qu’Apple a dévoilé sa propre solution de cartographie pour iOS, amenée à remplacer Google Maps, un sénateur américain s’indigne de l’utilisation de drones militaires pour enrichir la base de données des deux géants américains. Charles Schumer s’est inquiété, via une lettre adressée à Apple et Google, de l’annonce de l’arrivée d’images encore plus détaillées des cartes chez les deux éditeurs. Ses inquiétudes portent notamment sur la sécurité des données privées mais également sur la sécurité nationale.


Google s’est vanté, lors de la conférence de présentation de son nouveau Google Maps, d’utiliser des avions dédiés à la cartographie en 3D. De son côté, Apple a annoncé en parallèle d’iOS 6, une toute nouvelle application Maps, développée notamment en partenariat avec TomTom. Le sénateur Charles Schumer regrette que ces applications soient suffisamment précises pour voir à travers les vitres et autres activités privées.


« Flouter » sur demande des utilisateurs


« Sur les cartes actuelles, beaucoup de solutions énergétiques ne sont visibles qu’en basse résolution. Mais avec l’arrivée de la haute définition pour ces images, les criminels seront bientôt capables de recréer des cartes schématiques d’usines d’énergie aux États-Unis », explique le sénateur dans sa lettre. « Il sera alors impossible de sécuriser totalement toutes les infrastructures du pays », regrette M. Schumer. La faute aux drones militaires auxquels auraient recours les deux entreprises selon le sénateur.


Dans cette lettre, le sénateur demande à ce que Google et Apple rendent floues ces données quasi militaires sur les images sur simple demande des utilisateurs, comme c’est le cas actuellement pour les visages des personnes. Une loi est également exigée en ce qui concerne les infrastructures. Aucune des deux compagnies n’a pour le moment réagi.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire